Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Felice Mazzù dévoile ses ambitions avec le Sporting d’Anderlecht: «Le projet est simple, gagner des titres»

Vidéo
Felice Mazzù dévoile ses ambitions avec le Sporting d’Anderlecht: «Le projet est simple, gagner des titres»

Intronisé successeur de Vincent Kompany il y a quelques semaines, Felice Mazzù a fait sa première interview via les canaux du Sporting d’Anderlecht. Dans une interview policée et forcément sans question polémique, l’entraîneur carolo a indiqué qu’il avait été très touché d’avoir été contacté par les dirigeants mauves peu avant la fin des « Champions Playoffs ». « Lorsqu’Anderlecht vous propose d’être T1, c’est difficile de refuser », avance-t-il. « Je ressens beaucoup de fierté par rapport à la reconnaissance de mon parcours mais aussi d’être dans un club qui a gagné autant de titres dans le pays. Je suis dans un club connu en Europe et dans le monde. »

Des propos ô combien respectueux alors que les supporters du Sporting – ils ne sont pas tous heureux de le voir débarquer alors que Vincent Kompany a été prié d’aller voir ailleurs – l’attendent au tournant sur le jeu proposé. « Je vais devoir m’adapter pour respecter la culture du club », sait l’ancien coach de Charleroi, le Racing Genk et l’Union Saint-Gilloise. « Au haut niveau, chaque entraîneur développe une philosophie en fonction de ses convictions, de son expérience et de son passé. Ma philosophie de jeu dépend toujours des joueurs de mon noyau mais également de la culture du club. Ici, il faut jouer offensivement pour que les supporters puissent s’y retrouver. On aura un jeu offensif. De la saison dernière, je veux garder la possession du ballon, la qualité technique et les mouvements. Tout en ajoutant de la verticalité et de la profondeur. »

L’autre grand fondement à respecter désormais du côté de Neerpede, c’est de développer les jeunes issus du centre de formation. « Il faut continuer le projet mis en place par Vincent Kompany », assure Mazzù. « Il faut amener des jeunes joueurs dans le groupe, leur donner de l’importance et du temps de jeu. Le tout en gardant une bonne balance parce qu’ici, à Anderlecht, il faut des résultats. »

Un « must » du côté de Saint-Guidon où Felice Mazzù prône un peu de patience pour que les choses se mettent en place. « Nous ne sommes pas encore prêts », admet-il logiquement. « On veut un foot offensif et conquérant et avoir l’ambition d’avoir le ballon. Pour cela, il faudra du temps pour mettre cela en place. D’un côté, j’ai envie d’être au premier match de championnat mais je veux y arriver en étant prêt. »

Le T1 des Mauves entend bien ramener son nouveau club au sommet du football belge. « Le projet est en fait simple : avant tout, l’idée est de gagner des titres. Que ce soit en coupe ou en championnat: Anderlecht doit avoir de l’ambition. »

Pour ce faire, il sera épaulé par une grande partie de son staff présent à l’Union Saint-Gilloise mais également de Samba Diawara et Guillaume Gillet, ancien joueur du RSCA. « En tant que T3, Guillaume aura un rôle prépondérant », assure le nouveau T1. « Il aura pour tâche de permettre à des jeunes joueurs de faire la jonction entre les U23 et le noyau « A ».

Une équipe première où on devrait voir débarquer encore l’un ou l’autre renfort d’ici la fin du mercato estival. « Si Zirkzee ou Kouamé ne reviennent pas, ce qui n’est pas encore certain, il faudra des joueurs de calibre-là, indique Mazzù heureux des arrivées d’Ishaq et Angulo. « Les deux premiers arrivants amèneront de la verticalité et de la vitesse. Ils apporteront une plus-value énorme à l’équipe. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Foot amateur et chez les jeunes