Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

La grande interview d’Alain Maron et d’Elke Van den Brandt: «30% de voitures en moins à Bruxelles d’ici 2030»

Exclusif
Alain Maron et Elke Van den Brandt.
Alain Maron et Elke Van den Brandt. - Elio Germani

En 2035, quand on ne pourra plus utiliser les voitures thermiques à Bruxelles, que vont devenir toutes ces voitures ?

A.M. : En fin de vie, les voitures finissent dans une casse ou à un endroit où on va les désosser complètement et essayer de réutiliser au maximum leurs matériaux. Tout cela va continuer. Mais l’idée est que les gens aient de moins en moins besoin d’une voiture individuelle et aient de plus en plus d’alternatives pour s’en passer. L’idée est de diminuer le nombre de voitures.

De combien ?

E. VdB. : De 30 % en moyenne. L’objectif de Good Move est de 24 à 30 %. Cela dépend des quartiers. Un quart ou un tiers de voitures en moins, c’est faisable si on applique Good Move. Et pour ce faire, il n’y a aucune mesure du plan Good Move qu’on peut lâcher. Il faut faire toutes les étapes mais on est prêt. A.M. : C’est un investissement d’un milliard par an dans les transports en commun pour y arriver. E. VdB : On voit la différence. Avec le métro, on a 20 % de capacité en plus en augmentant le nombre des fréquences. Pour le bus, c’est 30 % de l’offre de bus en plus avec les nouvelles lignes et en augmentant la fréquence.

Il y a quelques mois, les pompiers de Bruxelles ont indiqué qu’ils souhaitaient que les voitures électriques soient interdites dans les parkings souterrains à cause des risques d’incendie…

A.M. : Ce n’est pas tous les pompiers mais un porte-parole. Il y a un accord qui a été trouvé avec le Siamu afin de voir où est-ce qu’on peut installer les bornes y compris dans les parkings souterrains pour garantir des conditions de sécurité satisfaisantes et en même temps rendre possible le fait qu’il y a des bornes de rechargement dans ces parkings.

En quoi consiste cet accord ?

A.M. : Il y a série de mesures techniques. Par exemple, l’utilisation de points de recharge rapide est interdite. Un bouton d’arrêt d’urgence près de l’entrée/sortie du parking doit être placé afin de pouvoir couper, en cas d’incendie ou d’incident, la totalité des points de recharge. E. Vdb. : C’était important de lever ce frein. C’est aussi basé sur des normes de sécurité internationales. Ce n’est pas Bruxelles qui fait quelque chose de dangereux.

La voiture électrique coûte très cher. Est-ce qu’à termes, il y aura des aides pour les Bruxellois les plus précarisés ?

A.M. : Pour le moment… […]

>>> L’interview complète est à lire ICI.

>>> « Les places minérales sont une occasion ratée »

>>> 1.010 primes Bruxell’Air accordées depuis mars 2022

>>> Taxe kilométrique : « C’est le futur du système fiscal »

>>> DIESEL EURO 4: Tolérance pour les commandes avant janvier 2022

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo