Tensions sociales chez Ryanair: «Perturbations mineures» en Belgique, moins de 2% de tous les vols touchés, selon la compagnie aérienne

Tensions sociales chez Ryanair: «Perturbations mineures» en Belgique, moins de 2% de tous les vols touchés, selon la compagnie aérienne
Belga Image

Ces actions syndicales se sont principalement limitées à des perturbations « mineures » en Belgique, où plus de 60 % des vols Ryanair prévus de/vers Charleroi et Zaventem ont été/seront assurés.

Les pilotes et le personnel de cabine basés en Belgique travaillant pour Ryanair étaient appelés à se croiser les bras dès ce vendredi et jusque dimanche pour notamment dénoncer l’absence de convention collective de travail et le respect du droit du travail belge avec la garantie d’un salaire minimum pour tous. La grève a aussi un aspect européen, puisqu’elle s’étend en France, en Espagne, en Italie et au Portugal, où le personnel entend dénoncer la dégradation de ses conditions de travail.

Il n’y a cependant pas eu de perturbations de vols en Italie, en Espagne, au Portugal, au Royaume-Uni, en France ou en Irlande, la grande majorité des équipages de Ryanair travaillant normalement, constate le transporteur.

Celui-ci s’attend à « des perturbations minimes (si tant est qu’il y en ait) » de ses programmes de vol au cours du week-end en raison de ces arrêts de travail « très mineurs et peu soutenus ». Il prédit quelques perturbations samedi/dimanche, principalement en France, en Italie et en Espagne, en raison d’une grève de deux jours au centre de contrôle du trafic aérien français à Marseille, qui retardera ou affectera les vols traversant l’espace aérien français.

« Tous les passagers dont les vols sont perturbés par des retards ou des grèves du contrôle aérien ou par un manque de personnel dans les aéroports ce week-end seront informés par e-mail ou SMS », assure la compagnie.

Elle prévoit dès lors que plus de 98 % de ses 3.000 vols quotidiens seront assurés normalement samedi et dimanche ce week-end.

Le CEO du groupe Ryanair Michael O’Leary, interrogé par Belga mi-juin, avait dit qu’« il n’y aura pas de grève européenne ». « Nous ne pensons pas qu’il y aura des grèves importantes. Et s’il y en a, elles seront insignifiantes et auront peu d’impact », avait-il prédit.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo