Prêts à boucler vos valises?

Plus que quelques jours pour certains.
Plus que quelques jours pour certains. - iStock

Le week-end prochain, ce sera le gros rush dans les aéroports et sur les routes. On va enfin pouvoir s’évader. Ceux qui prennent l’avion vont cependant un peu stresser : de nombreuses compagnies aériennes connaissent ou vont connaître des grèves. Chez Ryanair, plusieurs syndicats d’hôtesses de l’air et de stewards ont appelé à cesser le travail depuis vendredi et pour plusieurs jours, en Espagne, au Portugal et en Belgique. En Italie et en France, la grève devait débuter hier. Les pilotes et le personnel de cabine de Brussels Airlinesse sont croisés les bras jeudi, vendredi et samedi, entraînant l’annulation de 315 vols. Et ce n’est pas fini : l’été risque d’être fortement perturbé dans les airs. La colère touche aussi la low-cost britannique EasyJet : les syndicats annoncent neuf journées de grève en juillet dans les aéroports de Barcelone, Malaga et Majorque dans les îles des Baléares. Des membres du personnel au sol de British Airways à l’aéroport britannique d’Heathrow ont voté en faveur d’une grève qui devrait avoir lieu pendant la période de pointe des vacances d’été. Bref, il faudra sans doute s’armer de patience et surtout bien se renseigner.

16 jours pour retrouver la forme

Mais ne gâchons pas tout de suite ces jours de congé qui se profilent. On en a bien besoin. Les travailleurs belges estiment d’ailleurs que la durée de congés nécessaire pour recharger les batteries s’élève à 16 jours, selon les résultats d’une étude menée par le prestataire de services RH SD Worx auprès de 10.119 salariés européens dont 1.098 Belges. Cette durée est proche de la moyenne européenne qui s’élève à 17 jours.

Les chiffres montrent de grandes disparités entre les différents pays européens. Ainsi, les travailleurs britanniques estiment avoir besoin de 8,5 jours de congé pour refaire le plein d’énergie alors que leurs confrères espagnols ou finlandais désirent une période beaucoup plus longue, qui s’élève à respectivement 27 et 34 jours.

Le fait de prendre une période de congés fixe chaque année est plus équilibré à travers l’Europe. 42 % des Belges déclarent effectuer cette pratique alors que la moyenne européenne s’élève à 37 %. Les Anglais (39 %), les Allemands (38 %) et les Italiens (38 %) par exemple, ne se démarquent pas fortement des Belges.

La France et chez nous

L’ABTO, l’Association belge des Tours Operators a publié, elle aussi, son classement des destinations les plus prisées. Sans surprise, la France reste la destination préférée des Belges. La Belgique vient en deuxième position.

18 % des voyageurs sondés prévoient de passer leurs vacances en France. 11 % des Belges passeront leurs vacances au pays. Viennent ensuite l’Espagne (10 %), l’Italie (7 %) et l’Allemagne (5 %).

Où partirez-vous cet été?

Google a récemment partagé le classement des 25 villes les plus recherchées par les Belges via Google Flights pour cet été. Sur la période du 1er juin au 31 août 2022, les voyageurs optent ainsi plutôt pour les régions réputées pour leur météo favorable. New York et Dubaï étant les seules villes du classement situées en dehors de l’Europe. Les vacanciers préfèrent également rester sur le continent cette année, contrairement à 2021. D’après les recherches sur les plateformes de Google, l’Espagne est le pays qui attire le plus de visiteurs belges en 2022, avec 8 villes sur 25 au total. L’Italie et le Portugal figurent aussi deux fois parmi les villégiatures préférées.

Notre sélection vidéo