«C’est juste humain ce que j’ai fait»: la carte du couple de personnes âgées ne passe pas chez Aldi, une jeune fille paye leur caddie, «c’est cadeau!»

«Jessica» a tout payé.
«Jessica» a tout payé. - L’Union

Le joli geste a d’abord été raconté sur les réseaux sociaux dans un groupe Facebook par une internaute. Témoin de la scène, elle tenait à rendre publique « cette leçon de vie formidable ».

Nos confrères français de L’Union ont alors invité la « super mademoiselle » à les contacter, pour la mettre à l’honneur. Et la jeune fille leur a rapidement répondu. Mais elle tient à rester anonyme « sinon ça viendrait tout gâcher ».

« Je n’ai pas besoin de reconnaissance. Je ne l’ai surtout pas fait pour ça ! »

Jessica (prénom d’emprunt) était gênée que son « petit geste » prenne « toute cette ampleur ». « Je n’ai pas besoin de reconnaissance. Je ne l’ai surtout pas fait pour ça ! », a-t-elle tenu à préciser en préambule. « Si j’ai répondu à votre appel, c’est pour apporter mon témoignage, mais je préfère rester discrète. »

« J’étais très flattée qu’on dise que je suis une demoiselle, mais bon, j’ai 38 ans quand même », rigole-t-elle.

Ce lundi, elle avait juste besoin d’une salade. « Je faisais la queue et j’ai commencé à entendre la caissière dire que la dame n’avait plus qu’un essai pour faire le code de sa carte bleue. » Visiblement, la dernière tentative a échoué. « J’ai bien compris qu’il y avait un problème. La dame et son mari, qui devaient avoir 75 ou 80 ans, semblaient perdus. Ils ne comprenaient pas trop ce qui leur arrivait. Ils étaient prêts à aller reposer leurs articles en rayon… »

C’est là que Jessica a proposé de payer, sans même connaître le volume des courses du couple. « La dame était stupéfaite. Elle m’a aussitôt demandé mon numéro de téléphone pour pouvoir me rembourser, mais j’ai refusé. Du coup, elle m’a dit que j’étais super gentille et elle m’a embrassée ! »

« La caissière aussi m’a remerciée et les autres clients dans la file m’ont félicitée »

La scène n’a duré que quelques minutes. « La caissière aussi m’a remerciée et les autres clients dans la file m’ont félicitée. Certains ont dit que c’était incroyable ce que j’avais fait et que ça leur redonnait foi en l’humanité. Mais c’était impossible de ne pas réagir. C’est juste humain ce que j’ai fait. J’ai beaucoup de respect pour les anciens. Je n’ai pas l’impression d’avoir fait quelque chose d’extraordinaire. Surtout que ce n’était pas une somme exorbitante. Il y en avait pour un peu moins de 20€. Et si ça m’arrive un jour, j’espère que quelqu’un sera là pour m’aider aussi. »

C’est la première fois que Jessica est confrontée à ce genre de situation. Mais si l’on en croit le surnom que lui donne sa famille, Jessica est du genre généreuse. « Ils m’appellent Mère Thérésa. Mon mari dit toujours : avec toi, on ne sera jamais riche ! »

Elle raconte encore qu’en rentrant chez elle, elle se sentait « vraiment bien de l’avoir fait » : « On pense qu’on fait plaisir aux gens, mais en fait on se fait autant plaisir à soi. » Sur les réseaux sociaux, les éloges la concernant se sont multipliés. « Je suis très surprise et très touchée en même temps. Je l’ai ma récompense ! »

Notre sélection vidéo