Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Il tente de tuer son ex-compagne et son ex-beau-frère à Namur, puis s’en prend aux policiers: «Tirez-moi dessus»

Muni d’un couteau, il a menacé son ex et le frère de celle-ci.
Muni d’un couteau, il a menacé son ex et le frère de celle-ci. - G.D./Prétexte

Quatre ans de prison ont été requis, lundi par le parquet de Namur devant le tribunal correctionnel de Namur, à l’encontre d’un homme né en 1997 poursuivi pour une tentative d’assassinat commise à l’encontre de son ex-compagne et de son ex-beau-frère dans la nuit du 24 au 25 janvier 2022 à Namur. Des préventions de menaces, destructions mobilières, coups et blessures et rébellion lui sont également reprochées.

Le prévenu s’en est physiquement pris à son ex-compagne, chez qui il était hébergé le temps de trouver un domicile, suite à une crise de jalousie. Il s’en est également pris à son ancien beau-frère, venu en aide à sa sœur et a brisé toute une série de choses à l’intérieur du domicile. Il les a menacés avec un couteau de cuisine et aurait tenté de leur porter des coups.

« Tirez-moi dessus »

À l’arrivée des policiers, l’homme tenait toujours ce couteau en main. « Il s’est dirigé vers eux en disant « tirez-moi dessus, je n’en ai rien à foutre ». Le GIS est intervenu et a fait usage d’un taser pour le maîtriser », précise le parquet de Namur. Le prévenu indique qu’il espérait trouver la mort sous les tirs des policiers.

L’homme a encore été l’auteur d’une rébellion quelques heures plus tard, au commissariat, ainsi que de coups et blessures sur un agent de police. « Au moment de prendre ses empreintes, il a mis un coup à un policier et a tenté de l’étrangler », précise la partie civile. Ce dernier a subi 20 jours d’incapacité de travail.

Déjà condamné à trois ans avec sursis probatoire en 2021 par le tribunal correctionnel de Charleroi, le prévenu se trouve en état de récidive spécifique. Le prévenu est en aveux de tous les faits à l’exception de la tentative d’homicide. La défense plaide néanmoins un nouveau sursis probatoire. Jugement le 28 juillet.

BELGA

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo