Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Malgré un salaire de 11.000 euros par mois, cet homme n’en avait pas assez: «Cela mérite une sanction exemplaire»

Photo prétexte
Photo prétexte - Belga image

Il lui en fallait visiblement toujours plus. La vie d’un pharmacien de Paris était assez faste : bijoux, voyages, achats sur Internet… L’homme vivait la grande vie, comme le racontent nos confrères de Paris-Normandie. Gérant de son officine située dans le quartier de La Madeleine, l’homme était libre de chacune de ses décisions, comme de pouvoir négocier avec lui-même pour une possible augmentation.

C’est ce qu’il avait donc fait entre 2019 et 2020 : son salaire mensuel était passé de 7.000 euros à 11.000 euros. Malgré ce beau revenu, le pharmacien utilisait l’argent de la pharmacie pour certaines de ses dépenses personnelles.

Devant le tribunal judiciaire d’Évreux, le prévenu invoque « un manque de rigueur » dans « un climat de pression pour faire tourner l’officine. C’était une phase très particulière » liée à la crise sanitaire et à la perte d’un enfant.

Si le parquet avait requis huit mois de prison avec sursis, 20 000€ d’amende et surtout cinq ans d’interdiction de gérer, qui aurait pu amener à la fermeture de l’officine, car les faits méritaient « une sanction exemplaire », le pharmacien s’en sort finalement « bien ». Le tribunal l’a en effet condamné à une simple amende de 20.000 euros. Comme circonstance atténuante, l’homme pouvait évoquer le fait qu’il n’avait plus tapé dans la caisse depuis fin 2021… après une nouvelle augmentation de son salaire de 5.000 euros par mois !

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo