La réforme fiscale veut pousser les Wallons vers des voitures plus légères et moins polluantes… voici les voitures de nos politiques

La réforme fiscale veut pousser les Wallons vers des voitures plus légères et moins polluantes… voici les voitures de nos politiques

La Citroën C3 arrive en tête, suivie par la Dacia Sandero, la Dacia Duster, la Toyota Yaris, la Peugeot 208 et l’Opel Corso. On est loin des premiums allemandes.

Au passage, notons que la taxe de mise en circulation augmentera pour la C3, tandis que le changement sera minime pour la Sandero, la Yaris et la 208.

De 0 à 100 km/h en 3 secondes

Et nos ministres wallons en quoi roulent-ils ? La voiture de fonction du ministre Philippe Henry, en charge de la réforme, est une Tesla X 100D. Selon le constructeur américain, le Model X affiche une autonomie théorique de 536 km pour une accélération de 0 à 100 km/h en 2,6 ou en secondes. Il existe aussi une version à 560 km pour une accélération en 3,9 secondes. La puissance de pointe est de 1.020 ch pour la version à 536 km. Le poids est de 2.268 ou de 2.358 kg selon le modèle.

Les exemples communiqués par le cabinet Henry n’abordent pas le Model X. Par contre, ils mentionnent le fait que d’autres modèles de Tesla passeront de 61,5 € de TMC aujourd’hui à près de 500 € avec la nouvelle grille fiscale.

Découvrez ici les voitures d’Elio Di Rupo, de Willy Borsus, de Christie Morreale et d’autres politiques !

Notre dossier spécial est à découvrir en intégralité ici.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo