Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Résultats du CEB: le taux de réussite et les moyennes en baisse, voici ce qu’il faut retenir des épreuves certificatives

Résultats du CEB: le taux de réussite et les moyennes en baisse, voici ce qu’il faut retenir des épreuves certificatives
Belga image

Le CEB est le certificat d’études de base délivré à la fin de l’école primaire. Pour délivrer ce certificat, une épreuve externe commune communément appelée « CEB » est organisée en Fédération Wallonie-Bruxelles pour tous les élèves concernés.

Le CEB a pour objectif essentiel d’évaluer équitablement et de certifier les élèves sur la base d’un même examen et d’attester, à l’échelle de la Fédération Wallonie-Bruxelles, que les élèves ont atteint la maitrise des compétences attendues à la fin des six années d’études primaires. Cette épreuve permet également – mais ce n’est pas là son objectif premier – de recueillir des informations quant au niveau de maitrise atteint par les élèves dans les différentes disciplines par une analyse plus fine de leurs réponses et de leurs résultats.

Le CEB n’a pas pour objectif d’effectuer des pronostics sur les résultats futurs de l’élève et donc n’a pas pour fonction de garantir une réussite au 1er degré secondaire. Il ne constitue pas plus une mesure de la mise en œuvre des programmes par les équipes éducatives. Enfin, il ne sert pas à effectuer unclassement des écoles et des élèves ; le détail des résultats obtenus par chaque école n’est d’ailleurs pas rendu public.

Les épreuves sont testées préalablement auprès de groupes d’élèves de différentes écoles de la Fédération Wallonie-Bruxelles afin d’en garantir la qualité.

Les résultats 2022

Les résultats communiqués portent uniquement sur les réussites de l’épreuve certificative externe en 6e primaire.

Ils concernent donc exclusivement les élèves qui obtiennent au moins 50 % des points à chacune des disciplines évaluées et obtiennent de facto leur CEB.

Les élèves qui n’auraient pas réussi cette épreuve peuvent toutefois obtenir leur CEB par le jury de leur école puisque celle-ci garde la possibilité d’attribuer le certificat en se basant sur le dossier scolaire des élèves.

Le nombre de certificats délivrés suite à la réussite à l’épreuve externe certificative n’est donc pas équivalent au nombre total de certificats attribués, qui comptabilise également les CEB obtenus à la suite des délibérations des écoles et du traitement des recours.

Sur les 52 173 élèves de 6e primaire qui ont présenté le CEB en juin 2022, 44 566 l’ont réussi, soit un taux de réussite de 85,42 %.

La moyenne des résultats obtenus par l’ensemble des élèves est de :

–  74,75 % en français ; (78,14 % en 2021)

–  71,35 % en mathématiques ; (71,52 % en 2021)

–  73,04 % en éveil (histoire-géographie et sciences) (76,06 % en 2021).

À titre indicatif, le taux de réussite à l’épreuve 2022 de 85,42 % est inférieur au taux de réussite de 2021 qui est de 88,32 %.

A l’heure actuelle, diverses observations peuvent être formulées par rapport aux résultats de 2022, à savoir :

– Le taux de réussite est de 2,9 % plus faible qu’en 2021. Une baisse de résultat de 2 % avait également été observée entre les années 2019 et 2021.

– La discipline la moins bien réussie est : mathématiques. La discipline la mieux réussie est le français. La moyenne de français a baissé de 3,39 % par rapport à 2021.

Un recours possible

En cas d’échec ou d’absence justifiée à tout ou partie de l’épreuve, les élèves peuvent obtenir le CEB sur la base des résultats des deux dernières années scolaires. C’est l’école qui prend alors cette décision.

Les parents de l’élève auquel l’octroi du CEB a été refusé, ou la personne investie de l’autorité parentale à son égard, ont la possibilité d’introduire un recours contre ce refus.

Toutes les informations utiles se trouvent sur le portail de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles : http://www.enseignement.be/CEB onglet « recours CEB ».

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo