Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Images spectaculaires aux Pays-Bas: des voleurs armés font irruption dans la foire d’art européenne de Maastricht, deux Belges arrêtés (vidéo)

Vidéo
Images spectaculaires aux Pays-Bas: des voleurs armés font irruption dans la foire d’art européenne de Maastricht, deux Belges arrêtés (vidéo)
Capture d’écran Twitter

La police dit avoir arrêté deux des quatre suspects et pourchassait les deux autres. Le vol a entraîné l’évacuation des visiteurs terrifiés de la TEFAF (The European Fine Art Fair).

Une vidéo spectaculaire diffusée sur les réseaux sociaux montre les quatre hommes en vêtements élégants, casquettes et lunettes, défonçant à la masse une vitrine de la TEFAF de Maastricht, dans le sud-ouest du pays, et menaçant la foule avec ce qui semble être des armes de poing.

«Personne n’a été blessé et les voleurs ont dérobé des biens», a déclaré la police de la province néerlandaise du Limbourg dans un communiqué.

Les forces de l’ordre ont coupé les routes proches de la foire et un important tunnel routier dès qu’elles ont appris le vol.

«L’enquête de la police, qui a commencé immédiatement après le vol, a mené à deux arrestations», a précisé la police, qui «se focalise sur la recherche des suspects».

Selon les médias néerlandais, la vitrine visée par les cambrioleurs contenait des bijoux en diamant et autres trésors d’un joaillier londonien, Symbolic and Chase.

La société n’a pu être jointe par l’AFP.

La TEFAF est un des plus grands salons d’art et d’antiquités de la planète et attire en général des dizaines de milliers de visiteurs. Elle existe depuis plus de 30 ans et faisait son retour cette année après une interruption due à la pandémie de Covid-19.

«C’est allé très vite»

«L’équipe de sécurité de la foire est intervenue rapidement pour désarmer un contrevenant et la police néerlandaise était sur place en quelques minutes. Personne n’a été blessé pendant l’incident», a écrit dans un email à l’AFP un porte-parole de la TEFAF.

«Tous les visiteurs, les exposants et le personnel ont été évacués sans problème. Le salon a rouvert», a ajouté le porte-parole.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent les quatre voleurs au milieu du chaos qu’ils ont provoqué à la foire. L’un d’entre eux a brisé une vitrine de bijoux à la masse, cognant sur ce qui semblait être du verre blindé au moins 12 fois pendant que résonnait l’alarme.

Deux des hommes ont brandi ce qui ressemblait à des pistolets face à un homme qui a tenté de s’interposer, armé d’un grand vase en verre plein de fleurs, avant de reculer devant la menace.

L’homme à la masse a fini par réussir à briser la vitrine, tendant la main à l’intérieur pour y prendre quelque chose qu’il a placé dans un sac. Puis les voleurs se sont enfuis en courant, passant près d’un vieil homme médusé qui a dû s’asseoir sur un banc pendant ces événements.

Jos Stassen, un visiteur, était venu mardi en espérant admirer des oeuvres d’art en paix.

«Normalement, c’est très calme (...) et serein, mais soudain j’ai entendu beaucoup de bruit, je me suis tourné et brusquement j’ai vu ces hommes», a-t-il raconté à la chaîne publique NOS. «L’un a commencé à cogner (sur la vitrine) et les autres tenaient les gens à distance, faisaient peur à tout le monde. J’ai aussi vu une arme. C’est allé très vite et ça a duré très peu de temps, mais je tremble encore un peu».

L’expression «Peaky Blinders» est devenue virale sur les réseaux sociaux néerlandais, parce que les casquettes portées par les voleurs ressemblaient à celles de la bande criminelle britannique éponyme, rendue célèbre par une série portant le même nom.

La TEFAF présente des centaines d’oeuvres, dont un tableau du XVIIe siècle d’un grand maître néerlandais, affiché à un million d’euros.

Ce n’est pas la première fois qu’elle est visée par des criminels.

En 2011, un diamant et un collier incrustés de diamants valant 860.000 euros avaient été dérobés, là aussi à un joaillier originaire de Londres.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo