Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Une famille d’Ukrainiens expulsée de sa nouvelle maison après avoir fui son pays en guerre: «Nous n’avons nulle part où aller»

Une famille d’Ukrainiens expulsée de sa nouvelle maison après avoir fui son pays en guerre: «Nous n’avons nulle part où aller»

Maxim et Olga Hyryk sont arrivés au Royaume-Uni de Kiev avec leurs cinq enfants et leurs mamans en mai dernier. S’ils pensaient pouvoir s’établir sereinement, la réalité les a vite rattrapés. Après seulement un mois et demi de vie dans un bungalow de deux chambres à Fareham, dans le Hants, le couple doit partir. En effet, ils ont reçu un avis d’expulsion via une lettre, de la part de l’avocat de leurs hôtes.

Pour tenter de sensibiliser à leur cause et de trouver une solution, ils ont décidé de mener une collecte de donc, pour pouvoir s’établir ailleurs. C’est via le réseau JustGiving qu’ils s’expriment :

« Nous sommes une famille d’Ukraine. Mon nom est Olga et j’ai 36 ans. Nous sommes une famille très heureuse car nous avons 5 enfants magiques et Dieu nous a donné 2 paires de jumeaux ! Nous avons 4 garçons et une belle fille qui n’a qu’un an. J’ai une mère, Anna, qui a 70 ans et qui est avec nous. Malheureusement, elle souffre de démence, de diabète et d’autres problèmes médicaux. Je suis sa principale aide-soignante. Elle n’est pas en mesure de s’occuper d’elle-même et a besoin de soins et d’un soutien constants. »

« Ma belle-mère Olena, âgée de 60 ans, a également quitté l’Ukraine, elle est ici avec nous. Nous sommes 9 au total. Avant d’arriver au Royaume-Uni, nous sommes passés par la Pologne, un périple de 9 jours. C’était une période très difficile où les roquettes volaient activement et où des frappes aériennes étaient menées autour de nous. Après cela, nous avons passé un long moment en Pologne, à la frontière avec l’Ukraine, dans le petit village de Baligrod, dans des logements temporaires pour réfugiés. Lorsque notre hôte nous a invités à venir au Royaume-Uni, la décision de partir si loin n’a pas été facile à prendre, car après avoir fui l’Ukraine, nous étions sans argent ni économies. »

« Malheureusement, la famille qui nous a fourni un logement dans le cadre du programme « Homes for Ukrainians » a changé d’avis et nous a informés que nous devions quitter le logement dès que possible. Nous n’avons nulle part où aller et nous avons très peur de nous retrouver bientôt sans abri avec nos cinq enfants et ma mère qui souffre de démence. Après l’horreur de la guerre, il est insupportable d’être dans un état d’insécurité et de craindre que nous puissions être expulsés à tout moment si quelqu’un change d’avis. Nous savons que la plupart des gens dans ce pays sont très gentils. »

Les raisons qui poussent la famille a lever des fonds, c’est d’abord car elle a besoin de 6 mois de loyer en avance et d’une caution, vu qu’ils n’ont pas d’historique de crédit dans le pays.

« Nous ne sommes pas des mendiants, nous voulons juste stabiliser notre situation familiale, vivre une vie normale et paisible et avoir confiance en l’avenir de toute la famille ».

La famille cherche aussi du travail, pour pouvoir subvenir à ses propres besoins.

Un porte-parole du Conseil du comté du Hampshire a déclaré au Sun que « les orientations nationales relatives au programme Homes for Ukraine soulignent le souhait que les parrains soient en mesure de fournir un logement pendant six mois ou plus, afin de laisser le temps aux personnes et aux familles de trouver leurs marques et de s’intégrer à la vie au Royaume-Uni. » Cette famille n’a eu qu’un mois pour s’adapter avant de recevoir cet avis d’expulsion.

« Dans ce cas, il leur est demandé de contacter l’autorité locale le plus rapidement possible afin qu’un soutien puisse leur être apporté pour qu’ils puissent se reloger ou trouver un logement indépendant. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo