Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Atteinte d’un syndrome rare, Mariam a donné naissance à 44 enfants: les médecins lui ont conseillé de continuer à en avoir!

Atteinte d’un syndrome rare, Mariam a donné naissance à 44 enfants: les médecins lui ont conseillé de continuer à en avoir!

Mariam a accouché de 44 enfants. Et si elle ne l’avait pas fait, elle aurait souffert de graves problèmes de santé… En effet, elle souffre d’hyperovulation et ne peut donc pas utiliser de méthode classique de contraception pour pallier ses problèmes.

Mariam Nabatanzi vit en Ouganda, en Afrique de l’Est. Quand elle souffle ses 12 bougies, elle est contrainte à un mariage forcé, comme on l’apprend auprès du magazine Entre Nous. Échangée contre une dot, elle devient maman un an plus tard pour la première fois. Elle a ensuite enchaîné très rapidement les mises au monde d’enfants. Des jumeaux, des triplés, des quadruplés… Elle n’aura mis au monde un seul enfant à la fois qu’une seule fois. Elle a aussi perdu 6 bébés. Puis, elle a subi aussi l’abandon de son mari en 2016.

Mais si elle est fertile à ce point ce n’est pas à cause d’un défaut de moyens de contraception. Elle souffre d’hyperovulation, un syndrome héréditaire et aucune méthode contraceptive ne fonctionneraient pour elle. « Ce syndrome est très rare et peut mettre sa vie en danger. D’autres complications peuvent inclure une accumulation de liquide dans l’abdomen ou la poitrine, des caillots sanguins, une insuffisance rénale, une torsion de l’ovaire ou des problèmes respiratoires », explique un gynécologue.

Et vu les conditions des soins de santé en Ouganda, les médecins conseillent donc à Mariam de continuer à avoir des enfants afin de réduire les niveaux de fertilité de ses ovaires.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo