Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Ils ont rénové leurs maisons sinistrées à Pepinster… et vont devoir les quitter: «On voulait terminer notre vie ici»

Jean et Alain sont en colère.
Jean et Alain sont en colère. - F.P.

C’est le cœur gros et plein de désespoir que Jean Charrette et Alain Verstraelen nous ont contactés pour nous faire part de leur incompréhension. Leurs habitations, situées rue du Pont Walrand à Pepinster, vont être rachetées par la commune. L’objectif : les raser. Et ce alors qu’elles sont en rénovation depuis plusieurs mois.

>> Alors que la stabilité de leurs maisons n’est pas menacée...

Indemnisés par leurs assurances, les deux hommes ont déjà dépensé pas mal d’argent et de temps pour faire disparaître les traces de la catastrophe.

>> Ils ne sont pas vendeurs!

« Notre maison n’est pas à vendre ! », assure Thierry Klein qui possède l’habitation occupée par Jean Charrette. « La commune propose d’acheter la maison au prix de sa valeur avant les inondations, après déduction de l’indemnité octroyée par l’assurance », détaille Thierry Klein. L’homme s’y oppose farouchement.

>> La commune jure qu’il ne s’agit pas d’expropriations

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo