Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

De 2.000 à 30.000 euros...: exproprié pour le RAVeL à Hamoir, Mario touche une indemnisation 10 fois plus élevée!

Mario Marinaro.
Mario Marinaro. - A.BT

La transaction conclue entre Mario Marinaro et la Région wallonne vient d’être officialisée par la cour d’Appel de Liège. « M. Marinaro a obtenu une indemnisation de plusieurs milliers d’euros, plus de dix fois supérieure à celle qui avait été initialement fixée » se félicite son avocat Me François Dessy.

Mario Marinaro était très attaché à son « petit coin de paradis » acheté en bord d’Ourthe, à Fairon en 1985. Une parcelle de 5 hectares située en contrebas du lieu-dit du Chirmont. « Il voulait avant tout préserver la biodiversité de l’endroit. Le site, d’une beauté primaire et sauvage abritait des espèces rares de papillons, libellules ou orchidées » a détaillé son avocat.

➜« L’expropriation paraissait inévitable, nous avons préféré éviter toute résistance inutile »

Mario Marinaro a une proposition pour la commune.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo