Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Karel Geraerts commence son aventure à l’Union par une victoire à Rebecq (vidéos)

Vidéos
Ayensa (débarqué d’Ingolstadt) a déjà trouvé le chemin des filets.
Ayensa (débarqué d’Ingolstadt) a déjà trouvé le chemin des filets. - Belga/Virginie Lefour

REBECQ 1

UNION 3

Les buts : 8e Djesson (1-0), 11e Ziani (1-1), 33e Burgess (1-2), 90e Ayensa (1-3).

Union 1re mi-temps : Pirard, Van der Heyden, Burgess, Sykes, François, Lazare, Defise, Salah, Lewis, Safari, Ziani.

Union 2e mi-temps : Imbrechts, Kandouss, Boone, Machida, Abbass, Huygevelde, Puertas, Dony, El Moukhtari, Berradi, Ayensa.

C’est sous les yeux de Guillaume Gillet, Matthias Fixelles et de très nombreux fans saint-gillois qui avaient fait le déplacement jusqu’à Rebecq, pensionnaire de D2 ACFF, que l’Union disputait le premier de ses six matches de préparation ce mardi soir. Pour sa première en tant que T1, Karel Geraerts avait décidé de disposer ses hommes dans un schéma similaire à celui mis en place par son prédécesseur -Felice Mazzù- ces deux dernières saisons. C’est-à-dire en 3-5-2. Ne disposant ni de ses internationaux Teddy Teuma, Loïc Lapoussin et Anthony Moris, ni de Dante Vanzeir (qui était ménagé par prudence pour ses abdominaux), ni de Casper Nielsen (qui était bien présent mais n’a pas joué, lui qui aspire toujours à être transféré), le nouveau coach décidait d’aligner une équipe hybride. Lisez par-là : une formation composée de quelques cadres, certains jeunes et une nouvelle recrue, le défenseur anglais Ross Sykes, fraîchement débarqué d’Accrington Stanley qui prenait place à droite de la défense centrale.

Si la première mi-temps n’était guère emballante, un homme se mettait toutefois en évidence : Ilyes Ziani. Omniprésent sur la pelouse, le jeune joueur qui vient de fêter ses 19 ans inscrivait le premier but de son équipe, permettant à l’Union de revenir au score après avoir été menée dès la huitième minute. Et à la demi-heure de jeu, c’est encore lui qui mettait l’assist sur la tête de Burgess. Il aura assurément gagné quelques points aux yeux de Karel Geraerts. À noter également l’apparition intéressante d’un jeune sur le flanc gauche. Un joueur né en 2005 au nom prédestiné : Mohamed Salah.

À Deinze ce samedi

À la pause, et comme de coutume lors de ces matches préparatoires, l’Union procédait à un remaniement complet de son équipe, gardien y compris. À nouveau, une formation « mixte » prenait place sur la pelouse du Gobard. L’occasion de voir à l’œuvre d’autres titulaires de l’an dernier, de nouveaux jeunes et trois transferts : Viktor Boone (arrivé de Deinze) qui prenait place au cœur de la défense, Arnaud Dony (arrivé de Saint-Trond) qui se plaçait en piston et Dennis Eckert Ayensa (débarqué d’Ingolstadt) aux avant-postes. Les regards étaient naturellement tournés vers ce dernier qui pourrait (devrait ?) porter le poids de l’attaque de l’Union cette saison. Si on ne l’aura pas beaucoup vu durant une bonne partie de la seconde période, il ouvre tout de même son compteur à la toute dernière minute de jeu.

De manière générale, il sera compliqué pour Karel Geraerts de tirer de grandes conclusions de cette rencontre que ses troupes ont disputé de manière sérieuse mais laborieuse. Pouvait-il toutefois en être autrement sachant que l’Union n’a débuté ses entraînements que jeudi dernier ? Son équipe engrange en tout cas, grâce à ce succès, une première dose de confiance.

Ce mercredi, l’Union sera déjà de retour à l’entraînement. Après d’autres séances ces jeudi et vendredi, les Saint-Gillois disputeront samedi leur deuxième match amical. Ce sera à 14h à Deinze.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo