Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Jonas et son fils se voient refuser l’accès à la piscine du parc aquatique: «Dommage que tout soit si strict à cause du comportement de certains»

Photo
Jonas et son fils se voient refuser l’accès à la piscine du parc aquatique: «Dommage que tout soit si strict à cause du comportement de certains»
Facebook

Jonas Mayeur voulait se rendre au Lago Rozebroeken ce week-end avec son fils de 4 ans, Boris, afin de profiter de la piscine. Cependant, le flamand de 36 ans n’a pas pu rentrer dans le centre de loisirs aquatiques de Gand : «  Je n’avais pas ma carte d’identité sur moi, et il faut obligatoirement la scanner pour rentrer. Nous y venons souvent et mes coordonnées étaient faciles à trouver  », explique-t-il au Nieuwsblad.

Le père et son fils se sont alors installés un court moment à la cafétéria avant de rentrer chez eux : «  Un garçon devant nous n’a pas pu entrer non plus : il n’avait pas fait de réservation et il lui manquait 60 cents. Je pense surtout que c’est dommage que tout soit si strict à cause du comportement de certains ».

Des incidents dans la piscine

Des contrôles d’identité ont en effet été mis en place au Lago Rozebroeken il y a trois ans, suite à des incidents dans la piscine. Le centre aquatique ne compte pas supprimer cette mesure : « Nous constatons que le nombre d’incidents a considérablement diminué depuis », explique le directeur à nos confrères.

Ces contrôles permettent de vérifier si les visiteurs ne figurent pas sur la « liste noire » de l’établissement. En cas d’infraction, les clients sont bannis pour une période de trois mois : « Il ne s’agit pas d’incidents majeurs, mais généralement de jeunes qui manifestent encore un comportement dangereux après les avertissements des sauveteurs ». Ainsi, Lago Rozebroeken espère que sa piscine restera « une piscine familiale et sécuritaire ».

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo