En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil Actualités Monde

Joe Biden «remercie» Recep Erdogan pour son feu vert à l’élargissement de l’Otan

Le président américain Joe Biden a «remercié» son homologue turc Recep Tayyip Erdogan mercredi lors d’une rencontre bilatérale, pour avoir levé son blocage à une adhésion de la Finlande et de la Suède à l’Otan.

«Je veux vous remercier pour ce que vous avez fait pour arranger la situation en ce qui concerne la Suède et la Finlande et pour l’incroyable travail que vous faites» pour faire sortir des céréales d’Ukraine, a-t-il dit au président turc, assis à ses côtés, lors d’une courte allocution devant la presse en marge du sommet de l’Otan à Madrid.

Un peu plus tôt, une haute responsable du Pentagone, Celeste Wallander, avait assuré, en réponse à une demande de longue date d’Ankara, que les États-Unis «soutiennent pleinement une modernisation par la Turquie de sa flotte de F-16».

Avant de partir pour Madrid, le président Erdogan avait souligné que le «sujet le plus important» entre Ankara et Washington était «celui des F-16», dont la force aérienne turque possède plus d’une centaine d’exemplaires vieillissants.

La Turquie souhaitait acquérir 40 appareils de la dernière version de cet avion de combat - le F-16V Viper ou Block 70 - et moderniser 79 autres pour les porter au même standard et remplacer ses F-4E Phantom.

L’achat de ces appareils nécessite toutefois que l’administration Biden obtienne l’accord du Congrès, qui y est opposé.

Les F-16 modernisés doivent compenser la centaine de chasseurs furtifs F-35 de cinquième génération qu’Ankara souhaitait acheter. Mais la livraison de ces avions, commandés et partiellement payés par Ankara, a été suspendue en 2019 par Washington après que la Turquie eut acquis un système de défense antiaérienne russe, de type S-400.

Washington a toutefois assuré n’avoir pas fait de concession particulière pour que la Turquie lève son veto concernant l’élargissement de l’Otan.

Mais Mme Wallander a expliqué mercredi que la modernisation de la flotte d’avions de combat turcs contribuerait à la sécurité de l’Otan et donc celle des États-Unis.

La Turquie a livré à l’Ukraine, envahie par la Russie, des drones de combat TB2 Bayraktar qui ont infligé de sérieuses pertes aux forces russes. Elle a aussi fermé ses détroits et son espace aérien aux navires et avions russes.

Notre sélection vidéo
Sudinfo

Aussi en Monde

Voir plus d'articles