Taxer les voitures électriques pour sauver les finances de la Wallonie: Philippe Henry défend son projet de fiscalité automobile (interview)

Taxer les voitures électriques pour sauver les finances de la Wallonie: Philippe Henry défend son projet de fiscalité automobile (interview)

Vous vous attendiez à des réactions aussi vives en présentant votre projet de réforme fiscale ?

Le sujet est très sensible car il touche au portefeuille de chacun et à la mobilité au quotidien. La voiture représente un symbole important dans la vie de chacun. Nous sommes ici simplement dans la consécration de notre engagement. La mesure est vraiment nécessaire. C’est l’une des premières à prendre dans le cadre du plan Climat.

Selon les premières simulations, les voitures diesel sont favorisées par rapport aux électriques alors que l’Europe vient de confirmer la sortie du thermique pour 2035.

La fin des moteurs thermiques est une évolution inéluctable, mais elle doit s’effectuer de manière progressive. C’est ce que nous faisons avec une entrée en vigueur étalée dans le temps. Les nouveaux tarifs s’appliqueront par morceaux en modulant avec l’ancienne fiscalité entre septembre 2023 et mars 2026.

►► Philippe Henry défend son projet de réforme: « Je l’assume »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo