Accueil Mobilité Transports

Mouvement de grogne au TEC du Brabant wallon après l’agression d’un chauffeur à Ottignies

Un mouvement de grogne s’est organisé, vendredi matin, au sein de la société TEC, en Brabant wallon, après l’agression d’un chauffeur de bus survenue jeudi soir à Ottignies, a appris Belga auprès des services de police.

Des perturbations relatives aux sorties des bus du dépôt brabançon wallon ont été constatées à Baulers, dans l’entité de Nivelles.

La protestation des agents est liée à une vive altercation qui a, jeudi peu après 19h00, opposé un chauffeur de bus et un usager qui tentait de prendre place sans ticket valable, sur la place de la Gare, à Ottignies.

de videos

Victime d’injures, le chauffeur a quitté son siège et demandé à son interlocuteur de répéter ce qu’il venait de dire. S’en est suivie une empoignade et le départ du navetteur agressif.

Le chauffeur du bus a été transporté à l’hôpital. Il souffre notamment d’une commotion cérébrale.

L’auteur présumé de l’agression n’était pas encore identifié vendredi midi.

« Les faits ont provoqué une vie émotion au sein du personnel. Nous attendons les résultats de l’enquête judiciaire en cours », a précisé le porte-parole de la société TEC à l’agence Belga.

Donnez votre avis sur le nouveau format de votre journal papier Sudinfo
Nos partenaires vous proposent
A ne pas rater

Aussi en Transports

Voir plus d'articles