Le Journal de la rentrée - Retrouvez les photos de vos enfants dans votre journal LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

«Violeur de la Sambre»: la peine maximale pour Dino Scala, condamné à 20 ans de réclusion criminelle

B9731209115Z.1_20220613125515_000+G04KMIOMI.1-0

On lui reproche 56 faits de viols, d’agressions sexuelles et de tentatives. Autant de faits répartis sur 30 ans, de 1988 à 2018, aussi bien autour de son domicile de Pont-sur-Sambre, en France, qu’en Belgique, plus particulièrement à Erquelinnes. Autant d’accusations dont Dino Scala a reconnu une grande partie, mais pas toutes les affaires. « Je veux bien reconnaître ce que j’ai fait, pas ce que je n’ai pas fait », avait-il répété durant ces trois semaines de procès. Surnommé le violeur de la Sambre, par la localisation de ses méfaits, l’homme a comparu durant trois semaines devant la cour d’assises de Douai. Ce vendredi, la sentence est tombée.

Ainsi, Dino Scala a été reconnu coupable et, conformément aux réquisitions de la veille, Dino Scala est condamné à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises, avec une peine de sûreté assortie aux deux tiers et un suivi socio-judiciaire de 5 ans a aussi été prononcé.

Dans un silence pesant, le président a égrené une à une la liste des agressions sexuelles pour lesquelles Dino Scala est reconnu coupable et les faits pour lesquels sa responsabilité est écartée. L’accusé était droit debout dans le box, le regard fixé vers le président de la cour d’Assises.

Retrouvez cet article et toute l'info de votre région dans notre nouvelle application Sudinfo. Téléchargez-la maintenant ici.