David Harbour («Stranger Things»): cette scène à laquelle il s’est préparé depuis trois ans

David Harbour («Stranger Things»): cette scène à laquelle il s’est préparé depuis trois ans
Netflix

Depuis le 27 mai dernier, la quatrième saison de « Stranger Things » est au cœur des conversations. Saluée pour sa complexité et son côté plus sombre, cette saison n’a pas ménagé le casting de la série. Interviewé lors d’un live Instagram pour le lancement ce vendredi matin d’une nouvelle vague d’épisodes, David Harbour (Hopper) s’est confié sur la scène la plus difficile à tourner.

Depuis ce matin, Netflix a retourné le monde à 180 degrés avec la sortie des nouveaux épisodes de son incontournable succès, « Stranger Things ». Ces épisodes venant clôturer l’avant dernière saison, le casting du programme commence à se laisser aller à quelques confidences. C’est le cas de David Harbour qui interprète Hopper, l’homme robuste au grand cœur.

Interrogé lors d’un live Instagram organisé pour le lancement du volume 2 de la quatrième saison, l’acteur est revenu sur son éprouvant monologue délivré dans le Vol.1 de la saison 4, durant lequel Hopper confie à Dimitri, un agent pénitentiaire russe campé par Tom Wlaschiha (« Game Of Thrones ») être une malédiction pour tous ceux qu’il aime.

Netflix

Un discours poignant qui a pris les fans de la série aux tripes. Il faut dire que David Harbour a eu largement le temps de se préparer à cette scène puisqu’il a révélé avoir eu connaissance du monologue il y a… 3 ans ! « Les frères Doffer ont écrit cette scène il y a trois ans. Il y a eu la pandémie, donc je suis resté à attendre de livrer ce monologue pendant environ deux ans, Et c’est une chose étrange de vivre avec un monologue autant de temps. », confesse-t-il lors du live Instagram.

Autant dire que vu le résultat final, l’attente en valait la peine, même si on aurait tous préféré devoir attendre moins longtemps pour cette avant-dernière et explosive saison.