Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

En raison de l’inflation, Kevin et Nicola ne s’en sortent plus financièrement: «On va devoir choisir entre manger ou emmener nos enfants à l’école»

En raison de l’inflation, Kevin et Nicola ne s’en sortent plus financièrement: «On va devoir choisir entre manger ou emmener nos enfants à l’école»
Facebook

En raison de l’inflation, Kevin, ouvrier en bâtiment et Nicola, femme de ménage, ont du mal à joindre les deux bouts. Les parents de cinq enfants aux revenus modestes disent vivre un « véritable cauchemar ».

«  La nourriture, le gaz, l’électricité… tout a augmenté et le gouvernement s’en fout », s’insurge Kevin, originaire de Leeds, au Royaume-Uni. « Nos enfants ne mangent plus aussi sainement parce que la nourriture coûte trop cher. Nous devons leur donner des plats préparés », avoue-t-il dans une interview accordée au Daily Mirror.

« On va devoir choisir entre manger ou emmener nos enfants à l’école »

Leurs enfants, âgés de 3, 10,13, 15 et 17 ans ne fréquentent pas la même école et les conduire chaque matin représente un coût de plus en plus conséquent : « Lorsque nous avons demandé une aide financière au gouvernement, on nous a dit de changer nos enfants d’école. Mais je ne veux pas qu’ils aillent dans les écoles près de chez nous, parce qu’elles ne sont fréquentables », explique la maman.

Pour alléger leur facture d’essence, le couple s’est inscrit sur une liste d’attente afin de pouvoir bénéficier d’une aide financière pour payer le bus scolaire à leurs enfants. Un transport qui coûte environ 90 euros par mois au Royaume-Uni.

En attendant, la famille continue à se serrer la ceinture : « Avec tous les prix qui augmentent, on va bientôt devoir choisir entre manger ou emmener nos enfants à l’école », concluent-ils.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo