En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil Sport Cyclisme

Yves Lampaert a dit adieu au maillot jaune au Tour de France: «Heureux de l’avoir porté un jour»

Le Belge a perdu son maillot jaune au profit de Wout van Aert.

«  C’était une journée chaotique, mais je suis heureux d’avoir pu porter ce maillot jaune un jour dans ma vie. Je n’oublierai jamais cela », a réagi Yves Lampaert samedi après la deuxième étape du Tour à Nyborg au Danemark. Deuxième de l’étape derrière Fabio Jakobsen, Wout van Aert a engrangé 6 secondes de bonification, de quoi précéder Lampaert d’une seconde au classement général.

« Je n’ai pas pu trop profiter de ce maillot jaune aujourd’hui. C’était une course très nerveuse, sur des routes étroites avec de nombreux virages. Et à cause de tout le public, c’était encore plus étroit sur la route », a expliqué le coureur de Quick-Step Alpha Vinyl. « Ce n’est pas parce que vous portez le maillot jaune qu’on vous laisse passer dans le peloton, il faut encore se battre pour passer. Quoi qu’il en soit, aucune bordure ne s’est formée au cours de l’étape, mais lorsque nous sommes arrivés au pont, un coureur de EF est tombé devant moi. Comment cela est-il arrivé ? Le vent n’était pas favorable, mais dans les oreillettes, les gens crient et tout le monde devient nerveux et il y a des chutes. Je n’ai pas eu la possibilité de l’éviter, mais heureusement je ne suis pas tombé trop mal, j’ai fait une belle roulade de judo (rires) (Yves Lampaert est ceinture noire de judo, NDLR) et vous voyez donc un peu de sang, mais pas de blessures graves. »

« J’ai pu revenir assez rapidement, récupérer un peu et faire mon job dans le train du sprint. J’en suis très heureux. J’étais en parfaite position comme prévu dans le dernier virage et c’était un très bon sprint », a poursuivi Lampaert. « J’ai regardé derrière moi où était Fabio Jakobsen. Il était en cinquième ou sixième position. Puis, nous avons continué jusqu’à 450 mètres de la ligne. Fabio gagne, parfait. Je perds mon maillot, mais bon, on signe un deux sur deux. Et ce maillot revient à un compatriote. Je suis également heureux pour Wout. Je suis heureux d’avoir pu, pour une fois dans ma vie, porter le maillot jaune pendant une journée. »

« J’ai également reçu beaucoup de félicitations en cours d’étape, de la part de nombreux collègues », a poursuivi le Flandrien. « Tout le monde était très heureux pour moi. Je m’en réjouis. Que tout le monde soit « content » pour moi, c’est un signe d’appréciation dans le peloton. Inversement, je félicite aussi chacun pour sa victoire. Une course ne ment jamais ou rarement, quand quelqu’un gagne, il faut être heureux pour cette personne. C’est comme ça que je suis. »

« Il n’y a donc pas eu beaucoup de plaisir (aujourd’hui, NDLR), je ne m’en rendrai compte qu’après le Tour. Je suis heureux d’avoir vécu cette expérience, mais je n’ai pas besoin de toute cette presse et de toute cette attention tous les jours », a conclu le vainqueur du contre-la-montre d’ouverture à Copenhague et premier maillot jaune du Tour 2022.

Sudinfo

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles