Abonnez-vous au journal de votre région et recevez en cadeau une montre connectée Samsung Galaxy Watch4 ou un robot multifonction Domo

Les ministres de la Santé se sont exprimés: voici le calendrier définitif de la prochaine campagne de vaccination contre le coronavirus

Les ministres de la Santé se sont exprimés: voici le calendrier définitif de la prochaine campagne de vaccination contre le coronavirus

Alors que la situation sanitaire se dégrade petit à petit en Belgique, le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) s’est penché sur le futur calendrier de la vaccination contre le coronavirus. Un rapport a été présenté ce mercredi matin en CIM Santé.

La Belgique va lancer une nouvelle campagne de vaccination contre le coronavirus après les vacances. Dans ce cadre, tous les plus de 50 ans recevront une invitation pour un 2e booster – soit une 4e dose de vaccin, voire une 5e pour les immunodéprimés – à partir du mois de septembre, ont annoncé les différents ministres belges de la Santé, mercredi, au terme d’une réunion de la Conférence interministérielle (CIM) Santé.

Les premières invitations seront envoyées début septembre, ou au plus tard à la mi-septembre. Les groupes à risque seront vaccinés avant début octobre, les autres groupes avant début novembre, ont-ils assuré.

Concrètement, différents groupes ont été identifiés. Les personnes de 65 à 80 et les immunodéprimés recevront leurs invitations pro-actives pour un nouveau booster dès le mois de septembre, tout comme les plus de 80 ans (avec un intervalle de minimum 3 mois après la précédente vaccination). Une campagne de rappel active sera également menée dans toutes les maisons de repos, là aussi en respectant l’intervalle de 3 mois minimum.

Dans le secteur de la santé – hôpitaux, premières lignes et autres secteurs de soins – une vaccination sur demande sera déjà possible cet été et des invitations individuelles seront envoyées à la rentrée pour le booster, sous réserve de l’intervalle de 3 mois.

Les 50/64 ans seront également invités par âge dégressif après les invitations pour les catégories ci-dessus.

Pour les 18/50 ans, le booster sera disponible sur base individuelle selon des modalités qui seront prévues pas les régions.

Pour les 6/17 ans des données scientifiques supplémentaires sont attendues. Il n’y a pas de rappel de prévu pour l’instant, faute de données scientifiques suffisantes, sauf pour les stagiaires des professions de santé.

Par ailleurs, face à la résurgence actuelle des contaminations portée par le variant BA5, qui représente aujourd’hui près de 80% des cas, le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, a rappelé quelques recommandations. «Si ce n’est déjà fait, fixez un rendez-vous pour le 1er booster. Faites-vous tester en cas de symptômes; appliquez les gestes barrière face aux personnes vulnérables et masquez-vous dans les lieux clos si vous êtes vous-mêmes vulnérable. Enfin, ventilez vos espaces intérieurs. Nous sommes en train de créer un cadre législatif pour la ventilation mais en attendant, aérez! C’est la somme de ces petits gestes qui fera la différence», a-t-il dit.

Interrogé sur le coût de la nouvelle campagne de vaccination, ce dernier a éludé. «Je n’ai pas de chiffres précis. C’est très cher, mais on veut et on doit le faire», a-t-il toutefois souligné.

Enfin, les discussions sur un éventuel retour du Covid Safe Ticket (CST) «ne sont pas à l’ordre du jour», a de son côté affirmé la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale.