En ce momentChangements ce 1r décembreDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Actualités Monde

Des jeunes infectés par la variole du singe racontent leur cauchemar: «Je n’avais jamais eu une douleur comme ça»

Depuis plusieurs semaines, la propagation de la variole du singe inquiète les autorités sanitaires et la population. Deux Français ont raconté leur infection au virus, eux qui ne croyaient pas un seul instant avoir contracté la maladie, à nos confrères de BFMTV.

En Belgique comme ailleurs, le virus de la variole du singe inquiète les autorités sanitaires et la population. Chez nous, 168 cas ont été confirmés depuis le début de la pandémie, mais en France ce sont près de 500 infections qui ont été recensées.

Parmi elles, deux jeunes Français ont raconté leur cauchemar à nos confrères de BFMTV  : « À l’hôpital, quand on m’a dit que j’avais peut-être attrapé la variole du singe, je n’y croyais pas du tout. J’en avais vaguement entendu parler à la télé, mais on parlait d’un cas ici et là, ça ne m’inquiétait pas du tout. »

« Jamais une douleur comme ça »

Dans un premier temps, les médecins ne font que prescrire à Nicolas des antibiotiques, pensant qu’il s’agissait d’une angine. Mais deux jours plus tard, son état ne s’était toujours pas amélioré. « Je n’avais jamais eu une douleur comme ça à la gorge. Ça ressemblait à de tout petits boutons de moustique, mais honnêtement si on ne m’avait pas posé la question, à aucun moment je ne les aurais remarqués. J’ai dû regarder mon corps à la loupe », explique-t-il.

Finalement, Nicolas est testé positif au virus : « Quand j’ai été testé positif, j’ai été soulagé d’une certaine manière que mes symptômes soient pris au sérieux, mais aussi très inquiet vu qu’on ne connaît pas du tout cette variole et que mes symptômes étaient très forts. »

Il est finalement admis à l’hôpital de Lyon, où dix jours après l’apparition des symptômes, il avait toujours mal à la gorge, même si son état commençait à s’améliorer. Selon lui, il aurait contracté la maladie au contact d’un ami lors de la fête de la musique.

Impossible de s’alimenter

Même son de cloche du côté de Corentin, 27 ans, qui pensait avoir contracté le Covid-19 : « Au début, je pensais que ça allait passer. J’ai trouvé ça anormal et je suis vite allé à l’hôpital parce que c’était déjà très contraignant : je ne parvenais plus à dormir. C’était des nuits blanches. Je n’arrivais plus à m’alimenter, j’évitais parce que j’avais très mal au moment d’aller aux toilettes. »

« J’ai été très surpris parce qu’il n’y avait que peu de cas à ce moment-là en France », explique-t-il. « On m’a prescrit des analgésiques puissants, car la douleur était insupportable. Les boutons sont toujours là, même s’ils commencent à s’atténuer un peu. Je ne souhaite vraiment ça à personne. »

Notre sélection vidéo
Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Monde

Voir plus d'articles