La commission de la vie privée avertira les Belges dont les données ont été volées par Facebook

AFP
AFP

Les victimes pourront ensuite prendre elles-mêmes contact avec Facebook, ou Cambridge Analytica, qui a bénéficié des données spoliées, pour les faire disparaître.

L’entreprise data Cambridge Analytica a ramassé les données de quelque 87 millions d’utilisateurs Facebook parmi lesquels 61.000 Belges, a fait savoir mercredi le patron de Facebook Mark Zuckerberg.

Facebook avertira elle-même les utilisateurs spoliés, à partir du 9 avril, a indiqué mercredi soir son responsable technique Mike Schroepfer.

Huit Belges auraient téléchargé l’application qui a permis à Cambridge Analytica de récupérer des données. Cette application a également été téléchargée à l’étranger par des utilisateurs qui ont pu avoir été en contact avec des usagers belges. Ces téléchargements ont entraîné un transfert de données appartenant à 60.957 Belges.

Profitant notamment des données confiées à Facebook, Cambridge Analytica a joué un rôle d’influenceur dans la dernière campagne présidentielle américaine.

Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a présenté des excuses et promis des améliorations. Il sera auditionné par le Congrès le 11 avril.

Notre sélection vidéo