Le Journal de la rentrée - Retrouvez les photos de vos enfants dans votre journal LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

Un an après les inondations à Acoz, Anne et Patrick se souviennent de cette catastrophe qui les a touchés: «Ce jour-là, j’ai pleuré toute la journée»

Anne (à droite) avec sa fille Chloé. A leur place il y a un an: un mètre d’eau...
Anne (à droite) avec sa fille Chloé. A leur place il y a un an: un mètre d’eau... - XDB

Voici presque un an jour pour jour, les habitants d’Acoz, dans l’entité de Gerpinnes, ont connu l’enfer. Après plusieurs jours de pluie, les habitants ont été réveillés par la montée soudaine des eaux qui venaient de l’Hanzinne. En quelques minutes à peine, une partie des Acoziens a vu disparaître dans les flots des années de vie, des années de travail.

C’est le cas d’Anne Cremelie et son époux Patrick qui gèrent la Chèvrerie du Moulin, rue de Moncheret. Dans le magasin, où sont aujourd’hui proposés des fruits, légumes et autres produits artisanaux, l’eau avait quitté l’Hanzinne et était montée jusqu’à 1 mètre de hauteur.

Ils se souviennent ici de ce moment  : « Ce jour-là, j’ai pleuré toute la journée »

Le couple explique craindre le pire dès qu’il voit tomber la pluie

Retrouvez cet article et toute l'info de votre région dans notre nouvelle application Sudinfo. Téléchargez-la maintenant ici.

Notre sélection vidéo