Playoffs 1 : Anderlecht s’impose au SC Charleroi grâce à un penalty litigieux inscrit par Teodorczyk (1-2)

Vidéos
©Belga
©Belga

Après sa défaite face à La Gantoise le week-end dernier, Anderlecht s’est remis en selle en venant à bout des Carolos. Pour ces derniers, le doute s’installe encore davantage après cette nouvelle contre-performance.

Les moments forts

2’ Les Mauves prennent les devants très rapidement. Bien servi par Markovic, qui fêtait sa première titularisation, Morioka trouve les filets de Mandanda après deux petites minutes de jeu (0-1).

23’ Spajic, touché à la cheville, est obligé de céder sa place en défense centrale à Josué Sá.

37’ Saief met le feu dans la défense adverse et sert Morioka dont la frappe cadrée est sauvée par Dessoleil.

42’ Mandanda sauve les meubles pour les Zèbres devant Teodorczyk, qui se retrouve un peu fortuitement en position idéale pour marquer.

47’ Baby, à peine monté au jeu, rétablit l’égalité après un beau travail de Nurio sur son flanc gauche (1-1).

64’ Grâce à un penalty (très) généreusement accordé par Alexandre Boucaut et converti par Teodorczyk, les Mauves reprennent définitivement les commandes du match (1-2).

Le joueur du match : Kenny Saief

Déroutant et percutant sur son flanc, l’Israélo-Americain a semé le chaos à plusieurs reprises dans la défense carolo.

Le tournant

Peu après l’heure de jeu, l’arbitre Alexandre Boucaut accorde à Anderlecht un penalty imaginaire. Une poussée de Zajkov sur Teodorczyk dans le rectangle est à l’origine de sa curieuse décision.

Les stats à retenir

0: Sels aura vécu 45 premières minutes plutôt tranquilles. Les Zèbres n’ont en effet pas trouvé le cadre en première période.

10: Dixième match sans victoire pour les Carolos en confrontation officielle.

11: Les Anderlechtois ont du mal à se remobiliser immédiatement après la pause. Ils ont encaissé leur onzième but dans le quatrième quart d’heure.

La déclaration d’après-match

Pour Felice Mazzù, la pilule était très difficile à avaler : « C’est un scandale ! Il sert à quoi le VAR ? Tout le stade a vu qu’il n’y avait pas penalty. Sauf le VAR et l’arbitre. »

Notre sélection vidéo