Un deuxième camp scout intoxiqué à Chimay, après avoir visité le premier: 5 des 20 guides malades ont été hospitalisées

Elise Vanheghe, la responsable du camp des guides d’Ath, a dû prendre des mesures urgentes lundi soir.
Elise Vanheghe, la responsable du camp des guides d’Ath, a dû prendre des mesures urgentes lundi soir. - JLP

La soirée de lundi et la nuit qui a suivi ont été passablement agitées pour les participantes à un camp scout installé depuis le 16 juillet dans une prairie de Rièzes (Chimay). Il s’agit du campement des membres de l’Unité des Guides Catholiques d’Ath qui, sans compter l’intendance, réunit 55 animées âgées de 12 à 16 ans et 9 animatrices.

▶▶ « Lundi en fin de journée, plusieurs filles ont commencé à se sentir mal, voire à vomir », expose Elise Vanheghe (21 ans), la responsable du camp. Son témoignage complet.

▶▶ 5 des 20 guides malades ont été hospitalisées.

▶▶ L’origine du mal a été vite trouvée : « On a constaté que sur les 20 guides malades, 12 avaient fréquenté un autre camp scout la veille.»

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo