En ce momentMiss BelgiqueCorruption au Parlement européen Accueil Sports Football Football belge Les clubs de Division 1A RUSG - Union Saint-Gilloise

Anthony Moris veut y croire pour l’Union face aux Rangers: «On veut entendre l’hymne de la Ligue des champions»

Anthony Moris et les Saint-Gillois ont de grandes ambitions. Ils veulent tout faire pour accéder aux barrages.

La belle histoire se poursuit donc pour les joueurs de l’Union qui, pour certains, sont revenus du diable Vauvert en quelques années de temps. C’est le cas d’Anthony Moris qui jouait encore en Nationale 1 avec Virton il n’y a pas si longtemps que cela et qui s’apprête aujourd’hui à affronter les Rangers. « Dire qu’il y a quatre ans, je jouais contre Knokke et Audenarde… C’est la preuve que, dans la vie, quand tu bosses dur, tu reçois les choses en retour », souriait le portier des Bruxellois qui va retrouver la coupe d’Europe, près de onze ans après son premier et unique match avec le Standard. C’était le 15 décembre 2011 face au FC Copenhague. Et pour la petite histoire, il était parvenu à garder ses filets inviolés. Puisse-t-il en être de même ce mardi soir doit-il probablement se dire. « Outre cette rencontre, j’avais aussi participé à quelques autres campagnes européennes sur le banc et j’ai donc eu la chance de goûter à la ferveur et à l’ambiance si particulière de la coupe d’Europe. Et puis, j’ai aussi eu l’opportunité de disputer pas mal de matches internationaux avec le Luxembourg. »

Et c’est évidemment avec un grand appétit que le dernier rempart des Saint-Gillois aborde cette double confrontation. D’autant qu’il a une envie bien particulière. « Quand tu joues la Ligue des champions, tu veux entendre l’hymne résonner. Or, ce ne sera pas le cas ce mardi (NDLR : il n’est diffusé dans le stade qu’à partir des barrages). »

Il faudra pour cela passer le premier écueil des Rangers. Et quel écueil ! Un match que l’Union abordera dans le costume qu’il a porté – avec succès- tout au long de la saison dernière : celui de l’outsider. Car cette année, le statut des Jaune et Bleu a forcément changé en Pro League. Les hommes de Karel Geraerts sont désormais attendus de pied ferme aux quatre coins de la Belgique. Ils ont déjà pu le constater lors de leurs deux premiers matches face à Saint-Trond et à Charleroi. « L’année dernière, notre Ligue des champions, c’était de jouer contre Bruges et l’Antwerp. Il faut désormais s’appuyer sur cette expérience. Mais surtout, il ne faut pas perdre notre petit grain de folie qui nous a permis d’arriver là où on en est aujourd’hui. »

Ce mardi soir, peu importe le résultat de la rencontre, Anthony Moris et ses coéquipiers marqueront, quoi qu’il arrive, encore un petit peu plus l’histoire du matricule 10. « En fait, on ne se rend pas vraiment compte de ce qu’il se passe. Mais c’est peut-être aussi cela notre force. Dans quelques années, quand le rideau retombera sur nos carrières, on réalisera alors ce qu’on a fait… »

Notre sélection vidéo
Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Union Saint-Gilloise

Voir plus d'articles