Tayla, 24 ans, est la femme qui ne sourit jamais: «On m'a fait sentir que je ne pouvais pas ou ne devais pas avoir confiance en moi» (photos)

Photos
294851540_373307698259825_627624404
Instagram

Tayla Clement souffre du syndrome de Moebius, un trouble neurologique rare qui l’empêche réaliser plusieurs actions simples avec son visage. Bouger les yeux d’un côté à un autre ? Impossible ! Lever ses sourcils ? Impossible ! Sourire ? Encore moins ! Tout cela, elle le sait depuis sa tendre enfance. Elle a été diagnostiquée à l’âge de huit mois, ses nerfs faciaux s’étant «  sous-développés ».

Eivdemment, cette différence a eu des conséquences difficiles pour Tayla : intimidations, critiques, moqueries... Pendant longtemps, la jeune femme aujourd’hui âgée de 24 ans aura des pensées sucidiares.

Des pensées noires qu’elle aujourd’hui mis derrière elle. En faisant de sa différence sa force, Tayla est devenue une influenceuse et mannequin en vogue.

« A cause de mon syndrome, on m'a fait sentir que je ne pouvais pas ou ne devais pas avoir confiance en moi. Cela a été un énorme travail dans ma découverte de moi et mon parcours de guérison, mais je pense que la principale chose qui m'a vraiment aidé est de comprendre que je suis unique. Personne d'autre ne peut être moi et je ne peux être personne d'autre. Il y a tellement de beauté dans ce concept », confie-t-elle au Daily Star.

Aujourd’hui, Tayla parvient même à faire abstraction des commentaires négatifs qu’elle peut recevoir sur ses réseaux sociaux. Car aujourd’hui, la jeune femme sait qu’elle peut sourire. Pas comme tout le monde mais elle parvient néanmoins à montrer le bonheur sur son visage. « Je peux sourire. Mon sourire est le mien, et ce n'est pas parce qu'il ne ressemble pas au sourire de la majorité de la population que mon sourire n'en est pas un », insiste-t-elle dans les colonnes du média britannique.

Récemment signée dans une agence de mannequins, Tayla a hâte de marquer les esprits. «Je veux vraiment laisser mon empreinte dans l'industrie du mannequinat, je sais que j'ai tellement à donner et je sais que j'ai ce don incroyable et cette capacité à inspirer les autres. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo