La vague de chaleur dope la demande d’eau vendue en bouteille dans les supermarchés de Belgique: «Il n’y a pas de problème d’approvisionnement»

Belgaimage-37504932
Belga

Si certaines parties de rayons peuvent apparaître vides çà et là, il n’est nullement question de pénuries, indique-t-on chez des distributeurs.

Chez Aldi, par exemple, on constate une demande pour certaines eaux en hausse de 40 %, ce qui a pu conduire à ce que certains produits ne soient plus disponibles. « Mais c’est un phénomène temporaire, lié à certains magasins et qui ne touche pas toutes les sortes d’eau », nuance un porte-parole de l’enseigne.

Colruyt confirme une forte demande d’eau potable mais ne constate pas spécialement de pénuries. Même son de cloche chez Delhaize : « Il n’y a pas de problèmes d’approvisionnement structurels. Localement, un magasin peut avoir un peu moins de stock mais c’est arrangé le jour suivant », explique-t-on en substance.

Le constat est le même aussi chez Albert Heijn, une enseigne qui n’est présente qu’au nord du pays, où l’on parle d’une consommation d’eau en hausse de 30 % ces dernières semaines. Mais il n’y a aucun problème de livraison, assure l’entreprise.

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo