Après le tragique accident qui a coûté la vie à Fabien, 37 ans, à Jalhay, la police met les choses au point: «Le jeu n’en vaut pas la chandelle...»

Axel Delhez (à gauche) tient à rendre hommage à Fabien Billen (à droite), un autre pasionné de moto.
Axel Delhez (à gauche) tient à rendre hommage à Fabien Billen (à droite), un autre pasionné de moto. - D.R.

Dimanche, un terrible accident de la circulation a coûté la vie à Fabien Billen, un habitant de Visé de 37 ans, originaire de Jalhay. Il circulait à moto du côté de la route de Surister, lorsqu’il a été percuté par un véhicule conduit par Éric, un Jalhaytois né en 1989. Le conducteur a ensuite pris la fuite avant de poursuivre sa route à pied et se cacher dans les bois. La victime est quant à elle décédée sur place, des suites de ses blessures.

Cette tragédie est encore dans tous les esprits dans la commune de Jalhay, notamment pour les policiers de la zone Fagnes qui voulaient intercepter le chauffard. Ce dimanche, le parquet expliquait que le terrible drame s’était produit peu de temps après que les policiers se soient mis en quête d’attraper le Jalhaytois.

Ce lundi, le parquet a tenu à préciser que contrairement à ce qui avait été annoncé, l’homme n’était pas coursé par la police lorsque les faits se sont produits.

>> Voici ce qu’il s’est réellement passé.

>> Jean-Michel Lejeune, directeur opérationnel au sein de la zone de police Fagnes, met les choses au point.

>> Révélations sur l’homme qui a tué Fabien  : il était déjà bien connu de la justice !

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo