Olivier, handicapé, s’est fait expulser de son habitation à Mons et ne parvient pas à obtenir de nouveau logement: «Je suis au bout du rouleau»

Après avoir été expulsé de son appartement, Olivier cherche un logement social.
Après avoir été expulsé de son appartement, Olivier cherche un logement social. - T.D.

Olivier Depret perd patience. Depuis mai 2018, il essaye d’obtenir un logement social auprès de l’immobilière sociale Toit & Moi. Mais en quatre ans, alors qu’il est considéré comme une personne à mobilité réduite, aucun logement n’a pu lui être proposé. Olivier s’était débrouillé et avait finalement trouvé un appartement privé. Sauf qu’au 25 mars 2021, lui et les autres locataires de l’immeuble ont été expulsés car le bâtiment était insalubre. Un arrêté a été pris par le bourgmestre de Mons.

Retour à la galère pour Olivier qui, heureusement, peut compter sur son frère pour l’héberger (les détails)

« Je suis au bout du rouleau » : il témoigne

Olivier reçoit des allocations de la Vierge Noire s’élevant à 1.500 € par mois. Pour lui, un logement social, à faible loyer, est indispensable. Il a même contacté le bourgmestre de la Ville de Mons, Nicolas Martin. Malgré que ce dernier lui ait répondu qu’il intervenait « en demandant à ladite société d’examiner sa recherche de logements avec la plus grande attention », rien n’a changé.

Marc Darville, président de Toit et Moi, répond

Retrouvez cet article et toute l'info de votre région dans notre nouvelle application Sudinfo. Téléchargez-la maintenant ici.

Notre sélection vidéo