En ce momentDiables RougesCoupe du monde 2022CTR AwardsPermis de conduire Accueil Actualités Fil info Actus en direct

Les feux de forêt ont repris en Gironde et dévastent 1.000 hectares de pins

La situation est jugée «très défavorable» par les pompiers à Hostens et Saint-Magne, où des reprises de feux du gigantesque incendie de Landiras, ont ravagé mardi soir 1.000 ha de pins, nécessitant l’évacuation par précaution de 3.500 personnes.

Le «feu est très virulent et s’est étendu au département des Landes. Les communes d’Hostens, de Saint-Magne et des secteurs de Belin-Béliet ont été évacuées», soit environ 3.800 personnes, selon un communiqué.

Ces évacuations préventives concernent, à ce stade, les bourgs des communes de Saint-Magne et de Hostens et un quartier de Belin-Béliet, a annoncé la préfecture de la Gironde dans un tweet, qui a réévalué à la hausse son bilan à «1.000 hectares de (pins) brûlés à 23H30», contre 400 annoncés à 22H00.

La municipalité de Hostens a annoncé de son côté sur son compte Facebook un «ordre d’évacuation totale du village», avec une «possibilité de refuge sur les salles des fêtes de Belin-Béliet».

Depuis mardi 13H00, 300 pompiers appuyés de Canadairs, Dash et hélicoptère bombardier d’eau luttent contre une virulente reprise des flammes sur ce secteur forestier proche de la zone déjà sinistrée de Landiras.

«La situation est très défavorable. Nous maintenons l’ensemble des moyens disponibles au sol pour toute la nuit, avec de nombreuses défenses de points sensibles à venir», a souligné le lieutenant-colonel Mendousse, officier de communication au Service Départemental d’Incendie et de Secours (Sdis) de la Gironde.

Les pompiers ont notamment recours à des «feux tactiques» pour créer des zones tampons et stopper l’avancée du feu.

Lors des opérations, «un camion et trois véhicules légers ont été détruits mais aucun pompier n’a été blessé», a précisé le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse.

«On voit une fumée très noire, à 2 ou 3 km du village», a témoigné auprès de l’AFP dans l’après-midi Pascal Bizzari, conseiller municipal de Hostens, commune de 1.300 habitants à la frontière avec les Landes.

Ces reprises de feu à Saint-Magne et Hostens constatées vers 13H00, «à la faveur de conditions météorologiques défavorables», selon la préfecture de la Gironde, se situent à une vingtaine de kilomètres de Landiras, l’épicentre du gigantesque feu qui a englouti près de 14.000 ha de forêt en juillet et qui n’est toujours pas «maîtrisé» à ce jour.

«Ce sont des points chauds qui se sont réactivés en début d’après-midi, aux heures les plus chaudes de la journée», a expliqué dans l’après-midi à l’AFP le Sdis de la Gironde, décrivant un «feu assez rapide» attisé par des vents chauds.

Au nord de Landiras, à Cabanac, une autre reprise de feu à 15H00 prise en charge par 80 pompiers et des moyens aériens a détruit 20 hectares de forêt mais ce feu «ne progresse plus» mardi soir, selon le Sdis Gironde

La situation est par ailleurs «favorable» et le feu «fixé» à Sainte-Hélène dans le Médoc, où 15 ha de forêt sont partis en fumée mardi après-midi vers 15H45, mobilisant une centaine de pompiers et des moyens aériens.

Avec le retour cette semaine des fortes chaleurs en Gironde placée en vigilance orange canicule, les pompiers ont eu à traiter pour cette «journée difficile» de mardi pas moins de «10 feux de forêt (...) avec des surfaces allant de quelques milliers de m2 à plusieurs hectares», sur l’ensemble du département, a souligné le lieutenant-colonel Arnaud Mendousse.

«Nous avons fait appel à l’ensemble de nos effectifs de garde et d’astreinte et à des personnels de réserve», a-t-il ajouté.

La préfecture de la Gironde a activé un centre opérationnel départemental (COD).

Abonnement La Meuse, La Nouvelle Gazette, La Province, Nord Eclair et La Capitale A ne pas rater

Aussi en Fil info

Voir plus d'articles