Le CD&V veut rallonger le congé de naissance en cas d’enfant prématuré

Belgaimage-31999320 (1)
Belga

La députée démocrate-chrétienne flamande Nahima Lanjri, qui siège dans la majorité fédérale, a déposé une proposition de loi en ce sens, a-t-elle fait savoir mercredi.

«Les nouveaux-nés admis en néonatologie doivent souvent rester plus longtemps à l’hôpital. Cette hospitalisation plus longue complique la vie des parents et bouleverse l’équilibre entre leur vie quotidienne et les soins à leur enfant hospitalisé», argumente la députée.

Les mères bénéficient déjà d’un congé de maternité plus long lorsque leur enfant doit être hospitalisé. L’élue souhaite que cette faveur soit aussi accordée aux pères ou co-parents lorsque l’hospitalisation de leur enfant dépasse sept jours.

Dans ce cas, le congé de paternité, qui est de 15 jours actuellement (il doit passer à 20 jours dès 2023) serait allongé du même nombre que les jours d’hospitalisation de l’enfant. Une limite serait toutefois placée à 24 semaines.

En Belgique, quelque 120.000 enfants naissent en moyenne chaque année. Douze pour cent sont admis en néonatologie, et quatre pour cent au service de soins intensifs de néonatologie.

La plupart d’entre eux sont des prématurés, à savoir des enfants nés après une gestation inférieure à 37 semaines. Cela représentait huit pour cent des naissances en 2020.

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo