Cet ancien politique belge vit désormais sous une tente après avoir fait faillite: «Il y a un sentiment de honte»

39981490_1089059797926206_5702935920127246336_n
Facebook

Durant 16 ans, Björn Veraeghe a géré son entreprise d’entretien et d’aménagement de jardin, mais il a malheureusement dû déposer le bilan en mai dernier, parce que les affaires ne fonctionnaient pas. Cet ancien membre de l’Open Vld a alors dû payer ses dettes et ses biens ont été saisis.

Un système défaillant

Depuis lors, Björn vit dans la rue et campe depuis trois semaines dans une tente, le long du canal près d’Emelgembrug. « Je suis allé demander conseil aux services sociaux et du logement d’Izegem, mais ils m’ont dit qu’ils ne pourraient m’aider qu’au début du mois de septembre. Je suis également sur la liste d’attente pour un logement social, mais cela pourrait prendre plus de temps », déplore celui qui s’est aussi investi auprès du parti indépendant ViZie.

Celui-ci ne veut pas se tourner vers sa famille et ses proches, car il ne veut pas déranger : « Il y a aussi un sentiment de honte. Ici, le long du canal, je suis seul et je ne fais de mal à personne. Si la commune d’Izegem ne peut pas m’aider immédiatement, c’est un signe qu’il y a des failles dans le système. J’apprécie leur aide, mais j’ai l’impression qu’ils atteignent leurs limites. »

Une situation bientôt réglée ?

L’échevin Tom Verbeke explique si la situation de l’ancien politique était bloquée, une situation va heureusement pouvoir être trouvée prochainement : « L’une de nos 14 maisons de crises vient récemment de se libérer et il pourra bientôt y emménager. Compte tenu de sa situation actuelle, il y est désormais éligible. »

Et à la question de savoir pourquoi il ne s’inscrit pas dans le centre de nuit pour sans-abri de Courtrai ou Roulers, Björn répond : « Je ne veux pas y avoir recours pour permettre à d’autres personnes qui en ont peut-être plus besoin que moi d’avoir un toit. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo