Voici pourquoi la Coupe du monde pourrait débuter un jour plus tôt que prévu

Gianni Infantino, président de la Fifa.
Gianni Infantino, président de la Fifa. - AFP

La Coupe du monde 2022, qui devait initialement débuter le lundi 21 novembre à 13 heures locales (12 heures en Belgique) par la rencontre entre les Pays-Bas et le Sénégal, pourrait commencer la veille au soir, par le match Qatar – Équateur. La raison ? Les dirigeants de la Fifa semblent s’être rappelés, quatre mois après le tirage au sort, que, depuis la Coupe du monde 2006, en Allemagne, la règle veut que le tournoi soit lancé par le champion du monde en titre ou le Qatar. Ce qui n’est pas le cas dans le calendrier initial… Contactés par l’AFP, la Fifa et les organisateurs ont refusé de s’exprimer sur le sujet mais « il y a eu des discussions et un accord entre les deux équipes respectives et il y a eu une demande de la Conmebol (NDLR : la fédération sud-américaine) », assure une source proche du tournoi.

Rappelons que, lors du tirage au sort, la rencontre entre le Qatar et l’Équateur avait été désignée comme le match d’ouverture du Mondial, le 21 novembre à 13 heures, avant d’être déplacée, en « prime time » dans le stade al-Bayt, construit spécialement pour l’événement et qui peut accueillir jusqu’à 60.000 spectateurs.

Si ce changement de programme est acté, le match Pays-Bas – Sénégal sera lui aussi déplacé, de 13 heures locales à 19 heures, le 21 novembre. La cérémonie d’ouverture, initialement prévue le lundi soir avant Qatar – Équateur, serait elle aussi avancée d’un jour…

La proposition est, donc, sur la table. Reste à voir si le bureau du Conseil de la Fifa, présidé par Gianni Infantino, la ratifiera lors d’un vote qui devrait intervenir avant le lancement du compte à rebours des cent jours, prévu samedi… ou vendredi si le Mondial est avancé d’un jour.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo