Les patients se montrent de plus en plus agressifs à l’hôpital: «Nous remarquons quotidiennement des violences envers le personnel soignant»

iStock-1350637370
iStock

Dix minutes de retard. C’est ce qui a, pas plus tard que la semaine dernière, causé une nouvelle manifestation d’agressivité au centre hospitalier EpiCURA. « L’infirmière n’y était pour rien », témoigne le Dr Bou Sleiman, directeur médical adjoint. « Mais le patient a fait un scandale. On parle ici d’agressivité verbale avec, en plus, une menace d’aller voir la direction. Ce que, dans ce cas-ci, le patient a fait. »

►► Cette agressivité, elle est devenue monnaie courante.

L’an dernier, 280 plaintes ont été déposées pour violences envers la profession médicale. Un record. L’année précédente, on était à 234. Mais ces chiffres ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Pour trois de ses plus gros sites, l’ISPPC a recensé, rien qu’en 2021, quelque 538 faits de patients ou de tiers agressifs. Pour 2022, on est déjà à 270.

►► Pour le personnel soignant, les personnes se montrent de moins en moins tolérantes en milieu hospitalier.

►► Service de gardiennage, bodycams... : voici les solutions envisagées pour y rémedier.

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre nouvelle application Sudinfo