Chris Marques: «Jarry m’a envoyé plein de petits conseils»

Animateur, une nouvelle corde à l’arc de Chris Marques.
Animateur, une nouvelle corde à l’arc de Chris Marques. - TF1

Comment vous êtes-vous senti dans ce nouveau rôle d’animateur sur TF1 ?

Ça fait déjà plusieurs années que j’ai envie de m’essayer à l’animation. J’avais déjà accepté d’animer « Tahiti Quest » sur Gulli en 2019. Ensuite, on m’a demandé de présenter un « Vendredi tout est permis » que j’ai fait avec grand plaisir. J’ai aussi fait « Stars à nu » en co-animation avec Alessandra Sublet. Donc, c’était vraiment quelque chose vers lequel je me tournais et, avec TF1, on cherchait l’émission qui me collerait bien pour me lancer dans l’animation en prime time. Il se trouve que « Good Singers » m’a été proposé et ce programme cochait absolument toutes les cases. C’est du beau et grand prime avec des invités. C’est un jeu familial bienveillant. Tout le monde peut y jouer. Il y a du chant avec de la belle mise en scène. Pour moi, c’est l’émission idéale pour me lancer.

Est-ce que Jarry vous a donné des conseils ?

Oui, Jarry est un copain. Il m’a envoyé plein de petits messages et des conseils pour prendre l’émission comme il faut. En plus de ça, j’ai regardé les deux saisons qu’il a animées précédemment pour m’inspirer. Je ne suis jamais quelqu’un de stressé sur les plateaux, mais ça vient de ma formation de danseur parce que, pour pouvoir bien danser, on travaille chaque seconde en amont. J’applique exactement la même recette pour l’animation. J’adore travailler intensément un prime. Je veux absolument connaître mon conducteur par cœur ainsi que les règles de jeu. C’est essentiel d’avoir bien travaillé auparavant pour que, le jour même, je puisse y aller librement sans me poser de questions. Je me suis senti très libre et très entouré de plein de copains parce que je connais par cœur les invités.

Pourquoi aimez-vous ce rôle d’animateur ?

Parce que j’adore faire briller les autres et injecter de l’humeur et de la bienveillance dans des instants. J’aime cette position d’animateur.

Quelles sont les nouveautés du programme cette saison ?

On a des décors qui sont à tomber par terre et une nouvelle épreuve intitulée « Le cube de verre ». Le cube de verre se pose sur un chanteur et ce dernier doit chanter à l’intérieur sauf que la voix est complètement étouffée à part trois secondes sur la durée de la chanson où on entend sa vraie voix. C’est très impressionnant à voir et ça sert très bien le propos du jeu. L’émission est fabuleusement bien travaillée.

Avez-vous envie d’animer d’autres émissions sur TF1 ?

Absolument. Moi, ce qui me plaît, ce sont les divertissements et les jeux. C’est une carrière dans laquelle je ne suis pas vraiment décisionnaire. Tout va dépendre de ce que le public pense de mon nouveau rôle dans « Good Singers » et si de nouveaux projets se présentent. Moi, je sais que j’ai fait une belle émission. Je l’ai travaillée. J’ai pris cette opportunité et j’espère que les téléspectateurs apprécieront.

À la rentrée, on vous retrouvera également dans « Danse avec les Stars » avec un nouveau jury. Quel est votre avis sur les nouveaux jurés ?

Je suis ravi parce qu’on accueille Marie-Agnès Gillot qui est une pointure, dans la lignée de Marie-Claude Pietragalla et Patrick Dupond. On avait rêvé de l’avoir depuis plusieurs années déjà et donc, on est très heureux qu’elle soit là. En ce qui concerne Bilal Hassani, je suis vraiment heureux parce que ça fait quelques années qu’on cherche à trouver la personne qui peut créer une remarque autour de la prestation artistique et non pas purement de danse. Bilal a cette capacité de s’exprimer qui est assez fabuleuse. Il arrive à mettre des mots sur des choses assez fines en matière de performance et il est aussi incroyablement généreux et bienveillant.

Pas trop triste du départ de Denitsa Ikonomova ?

Ça me fait de la peine parce que c’est une collègue de travail depuis 10 ans, mais je comprends que tout le monde a besoin d’évoluer. Moi, c’est dans l’animation. Denitsa a envie de faire de la chorégraphie et d’avancer un peu plus dans sa carrière. La seule chose que je peux lui souhaiter, c’est tout le succès possible et inimaginable.

Il paraît qu’on vous verra bientôt au cinéma ?

Oui, c’est exact. Une amie, Noémie Lefort a écrit un film intitulé « Mon Héroïne », produit par Universal Studios. La danse est un élément pivot dans l’histoire. L’année dernière, elle a proposé à mon épouse et moi d’être les chorégraphes du film. Nous avons accepté. C’était particulier parce que le tournage s’est déroulé à New York en pleine saison de « DALS ». Vendredi soir, j’étais sur le plateau de l’émission et lendemain, je tournais sur le rooftop d’un gratte-ciel à Manhattan avec une trentaine de figurants. Il y a une scène où je joue mon propre rôle. C’est fou ! Ça m’a donné l’envie de faire de la fiction.

Notre sélection vidéo