Le smartphone pliable, un (demi-)luxe qui attend son moment

1-068_ecosystyem_galaxy_zfold4_beige_spen_zflip4_blue_HI

Le smartphone pliable arrive-t-il à maturité ? La question mérite d’être posée alors que Samsung vient de présenter la quatrième génération de sa gamme Z Fold et Z Flip. Deux téléphones aux écrans pliables qui ne connaissent, cette année, pas de gros changements. Une décision qui montre, et démontre, que le constructeur sud-coréen maîtrise désormais cette technologie pour laquelle il fut l’un des pionniers. Car finalement, ce mercredi, Samsung n’a présenté « que » des améliorations techniques : puce et processeur plus puissants, meilleur appareil photo, nouvelles couleurs batterie plus importante, meilleure gestion du multitâches… « Notre intérêt pour les produits pliables continue de croître. Nous avons réussi à faire passer cette catégorie d’une idée révolutionnaire à des appareils grand public appréciés par des millions de personnes dans le monde », explique d’ailleurs Davy Moons, Marketing Manager Mobile chez Samsung Belgique.

Malgré ces déclarations et des ventes en augmentation, les smartphones pliables s’adressent pour l’instant à un public de niche. Il faut encore que la technologie se démocratise pour qu’elle soit définitivement adoptée par le grand public. Le prix du Z Fold4, tête de gondole de cette technologie avec son double écran et un autre de façade, ne va pas aider. Avec un tarif de départ de 1799 euros -qui peut grimper à 2.159 euros avec une capacité de stockage de 1 To –, il n’est pas pour toutes les bourses et reste un produit de luxe pour lequel peu de personnes sont prêtes à craquer. Reste le Z Flip4, rappelant les belles heures du téléphone à clapet. Il est le bon compromis, un produit d’appel parfait correspondant davantage aux usages actuels en proposant un confort supplémentaire -celui de prendre moins de place dans la poche- tout en proposant un prix plus attractif (à partir de 1.099 euros). Suffisant pour généraliser le pliable ? On aurait plutôt tendance à dire que nous ne sommes qu’aux prémices d’une technologie qui demande à se populariser en Europe, notamment chez les autres constructeurs, plus discrets sur le sujet (Huawei, Motorola et Oppo -mais pas en Europe- ont tenté). Et les regards se tournent inévitablement vers le concurrent numéro 1 de Samsung sur le marché des smartphones. Apple donnera-t-il la véritable impulsion avec un iPhone pliable ? Pour l’heure, cela reste de l’ordre du fantasme.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo