En ce momentNouveau SudinfoCrise énergétiqueLigue des Champions Accueil Sport Football Football étranger

Le gros dérapage d’un journaliste en direct à propos de l’OM (vidéo)

Le journaliste français Grégory Schneider a littéralement pété les plombs dans l’émission « L’Équipe du Soir ».

L’Olympique de Marseille vient de frapper un grand coup sur le marché des transferts. Libre de tout contrat, le Chilien Alexis Sanchez s’est engagé avec le club phocéen. Disposant d’un joli CV (FC Barcelone, Arsenal, Inter Milan…), le Chilien a été accueilli tel un messie par les supporters marseillais.

Lors de sa conférence de presse de présentation, l’ailier a répondu à plusieurs questions, et il n’a pas hésité à qualifier l’OM de « plus grand club de France ». Des propos qui, comme on peut s’en douter connaissant nos voisins français, ont donné lieu à d’interminables débats entre les nombreux amateurs de football.

Dans l’émission « L’Équipe du Soir », habituée des séquences polémiques, les différents chroniqueurs ont été invités à s’exprimer sur le sujet. Parmi ces invités, figurait un certain Grégory Schneider, journaliste pour Libération… et visiblement pas un grand fan des pensionnaires du Vélodrome. À coups d’accusations pas forcément fondées, le Français allume le club phocéen, sans vraiment avancer d’arguments. Des propos diffamatoires auxquels le club de Frank McCourt pourrait répondre… en justice ! Même si Grégory Schneider ne semble pas y prêter énormément d’importance… « Je vais casser l’ambiance », annonce-t-il d’emblée. « Je ne peux pas admettre qu’on mette le label de plus grand français sur un club qui a fait ça au football. Ils ont corrompu des adversaires, empoisonné des adversaires, corrompu des arbitres, acheté une Ligue des Champions. Moi, je ne peux pas l’admettre. Juridiquement, je ne peux pas dire qu’ils ont acheté une Ligue des Champions ? Je m’en fous, je le dis. Preuves ou pas, demander à Emmanuel Petit et à Arsène Wenger ce qu’ils en pensent. Jusqu’au bout, je penserai ça. Je ne dis pas qu’ils l’ont acheté, je dis qu’elle n’a aucune valeur. En tout cas, à mes yeux elle n’en a pas. Ce sont uniquement mes propos, mais qui est dupe ici ? À un moment donné, il faut quand même se rendre compte. Vous vous rendez compte de ce qu’ils ont fait au foot ? »

Bien décidés à ne pas laisser quelqu’un salir leur nom sans avancer de preuves, les Olympiens ont très vite réagi à ce dérapage en direct. « Cher Grégory Schneider, vos propos tenus ce soir sur la chaîne L’Équipe sont insultants pour l’OM », a écrit Jacques Cardoze, le directeur de la communication du club sur Twitter. « Lorsqu’un journaliste n’a pas de preuve, il avance l’argument de l’intime conviction et laisse la haine et la jalousie se propager… Votre venin est tellement visible. Par ailleurs, je ne vois pas bien ce que ce débat apporte dans le contexte actuel de notre club ? Si ce n’est de vouloir une nouvelle fois nous nuire (ou créer du buzz). L’OM plus grand club de France. Désolé. »

Sudinfo

Aussi en Football étranger

Voir plus d'articles