Un an après sa mort, le frère d’Ann Lawrence Durviaux lui rend hommage: «Le temps n’explique rien, n’efface rien et ne pardonne encore moins»

Une photo partagée par son frère sur Facebook.
Une photo partagée par son frère sur Facebook. - FB

Dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 août 2021, les corps sans vie de deux femmes et un homme étaient retrouvés dans une maison de Gouvy, en province du Luxembourg. Ann Lawrence Durviaux, professeur à l’ULiège, faisait partie des victimes. Elle a été froidement assassinée par le mari de sa compagne, Nathalie Maillet, également décédée.

Un an après, Jean-Marc Durviaux, son frère, lui a rendu hommage sur les réseaux sociaux, en partageant notamment une photo. Un message que nous reproduisons ici, in extenso : « Il y a un an. La dernière fois que je t’ai entendu, c’était le 13 août. C’était ton anniversaire et tu le célébrais avec Nathalie, ton amoureuse. Vous étiez ravissantes, pétillantes, pleines d’énergie. Vous parliez de lendemains avec un tel enthousiasme qu’il était impossible de ne pas s’en réjouir avec vous. Et puis le lendemain est arrivé. Le 14 août. Il y aura un an demain. Ce qui s’est passé est inexplicable, ineffaçable et impardonnable. Le temps n’explique rien, n’efface rien de rien et ne pardonne encore moins. »

Retrouvez cet article et toute l'info de votre région dans notre nouvelle application Sudinfo

Notre sélection vidéo