Le FBI contredit la version donnée par Alec Baldwin concernant son tir mortel sur le tournage de «Rush»

Le FBI contredit la version donnée par Alec Baldwin. L’acteur a bien appuyé sur la gâchette
Le FBI contredit la version donnée par Alec Baldwin. L’acteur a bien appuyé sur la gâchette - Isopix

Souvenez-vous, il y a quelques mois, sur le tournage du film « Rush », l’acteur Alec Baldwin tuait un membre de l’équipe avec une arme à feu factice, la directrice de photographie, Halyna Hutchins. L’acteur avait toujours affirmé qu’il n’avait pas tiré sur la gâchette et qu’il était donc innocent.

Huit mois après les faits, l’enquête du FBI touche à sa fin. Selon ABC News, qui a réussi à se procurer une partie du dossier, l’acteur aurait menti, puisque c’est bien lui qui a déclenché le tir mortel. Le FBI indique que l’arme utilisée était un 45 Colt, une arme qui ne peut pas faire feu sans qu’une pression ne soit exercée sur la gâchette. Le pistolet « ne pouvait pas être mis à feu sans une pression sur la gâchette alors que les composants internes étaient intacts et fonctionnels », indique le FBI.

Alec Baldwin avait déclaré dans une interview qu’on lui avait remis une arme vide, L’acteur avait stipulé que c’est Halyna Hutchins, elle-même, qui lui avait dit de la viser. Pour le comédien, si c’est bien lui qui tenait l’arme, il ne se sent ni coupable, ni responsable de la mort de la directrice de photographie.

« La mort a été causée par une blessure par balle au niveau du torse. (…) Aucune démonstration ne prouve que l’arme à feu ait été chargée intentionnellement avec des vraies munitions sur le plateau de tournage », conlut l’enquête du FBI. La mort d’Halyna Hutchins devrait être classée comme un accident.