En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil Fil info

Liz Truss et Rishi Sunak rejettent un nouveau référendum d’indépendance de l’Écosse

Les deux candidats à la tête du Parti conservateur et du gouvernement britannique, en campagne mardi en Ecosse, y ont encore rejeté l’idée d’un nouveau référendum d’indépendance.

«Si je suis élue Première ministre, je ne permettrai pas un nouveau référendum», a promis la ministre sortante des Affaires étrangères, Liz Truss.

Avant elle, son rival, l’ex-ministre des Finances Rishi Sunak, a affirmé ne pas pouvoir «imaginer les circonstances dans lesquelles» il accepterait la tenue d’une nouvelle consultation s’il accédait à Downing Street.

Lui et Mme Truss intervenaient en soirée lors d’une réunion dans la ville de Perth, face à des militants conservateurs.

«Je me concentre sur la défense de l’union» entre l’Ecosse et le reste du Royaume-Uni, a insisté M. Sunak, s’en prenant aussi aux «échecs» du Parti national écossais (SNP) de la Première ministre locale Nicola Sturgeon.

Malgré le refus répété du gouvernement britannique, la dirigeante écossaise entend organiser un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Ecosse le 19 octobre 2023, neuf ans après la consultation qui s’était traduite par un vote à 55% en faveur du maintien au sein du Royaume-Uni.

Selon Mme Truss, «au moment du référendum de 2014, le SNP était d’accord pour dire qu’il s’agissait d’un référendum comme on en organise un par génération (...) Nicola Sturgeon devrait tenir sa promesse».

«Nous ne sommes pas seulement des voisins, nous sommes une famille. Je ne permettrai pas que notre famille soit séparée», avait plus tôt lancé celle qui semble bien placée pour succéder à Boris Johnson.

Comme Mme Truss, M. Sunak a jugé que d’autres dossiers étaient prioritaires, au moment où les Britanniques subissent la pire inflation depuis 40 ans.

Sudinfo

Aussi en Fil info

Voir plus d'articles