Toni décide de personnaliser sa plaque pour faire rire les autres mais écope d’une amende de 450€: «La police a été la seule à s’en offusquer»

B9731715135Z.1_20220805140226_000+G9ML12VG7.1-0
Unsplash

Une maman a été condamnée à une amende de 450 € à cause de sa plaque d’immatriculation que la police galloise a jugée offensante. Celle-ci avait payé plus de 600 € pour avoir « SL11 THO » inscrit sur sa plaque. Elle avait ensuite ajouté des vis entre les deux « 1 » pour obtenir un « U », ce qui donnait l’expression « slut ho », que l’on pourrait traduire en français par « fille facile ».

Toni explique pourtant que sur son chemin, elle ne croise que des personnes qui s’amusent de cette plaisanterie et la complimente sur sa plaque. Lorsqu’un policier l’a arrêtée pour la sanctionner d’une amende de 450 €, elle n’a donc pas compris ce qui lui arrivait.

Cette Galloise est choquée qu’une plaisanterie ait pu lui attirer autant d’ennuis, elle qui devra comparaître devant le tribunal : « J’ai vécu un moment effrayant et j’ai paniqué lorsque j’ai été arrêtée, parce que je n’avais jamais eu d’ennui auparavant. Je paie toujours mes factures comme on me le dit et je ne cherche pas les problèmes. »

La maman regrette d’avoir été forcée à devoir retirer les vis qui reliait les deux « 1 » et qui créaient l’expression problématique. Lorsqu’elle a demandé de l’aide à l’officier, celui-ci a refusé de bouger, ce qui a fait que Toni est devenue particulièrement émue. « Même les garagistes avaient eu un fou rire à l’époque. Chaque jour, des gens me disent qu’ils adorent cette plaque. La police a été la seule à s’en offusquer », conclut l’automobiliste.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo