Attention, si ce policier a pris une photo de votre voiture et l’a diffusée sur Twitter, c’est très mauvais signe…

pols

Sur Twitter, Philippe Geeroms, un policier bruxellois officiant pour la zone de police Midi, partage quotidiennement les infractions qu’il constate dans les rues de la capitale.

Il y poste une photo de la faute, la location et un petit commentaire. Une pratique qui amuse certains, mais qui pose questions pour d’autres. « En faisant ça, je veux juste montrer à quoi correspond notre travail », expliquait le policier au Nieuwsblad il y a quelques mois.

« On entend souvent dire que la police ne fait rien, mais c’est le contraire. Ce sont souvent des petites infractions comme une voiture qui bloque un garage qui provoquent les plus grandes frustrations ».

Pour l’instant, Philippe ne compte qu’un peu plus de 2.400 abonnés sur Twitter, mais ce chiffre devrait grimper : « Je considère que mes tweets sont une sorte de prévention. Je veux alerter les citoyens. J’espère qu’ils y réfléchiront à deux fois avant de mal se garer… ».

Grièvement blessé il y a 7 ans lors d’un accident, Philippe sait que les conséquences peuvent être dramatiques : « Depuis mon accident, je prends mon travail encore plus au sérieux », expliquait-il.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo