Le Journal de la rentrée - Retrouvez les photos de vos enfants dans votre journal LaMeuse, LaNouvelleGazette, LaProvince, NordEclair et LaCapitale

Les jeunes de la Vivaldi dénoncent la présence de Jong N-VA et Vlaams Belang à un congrès extrémiste

Belgaimage-31930054
Belga Image

C’est le quotidien De Standaard qui a dévoilé cette participation des deux formations flamandes à un camp d’été organisé le week-end dernier par le groupe de réflexion de droite conservatrice européenne New Direction, un think tank fondé en 2009 sous le patronage de Margaret Thatcher, présidé aujourd’hui par un eurodéputé du PiS, le parti au pouvoir en Pologne, qui est membre du groupe des Conservateurs et réformiste (CRE) au Parlement européen, tout comme la N-VA ou encore des partis d’extrême droite comme Vox (Espagne) et Fratelli d’Italia.

Interrogé par le quotidien flamand, le président de Jong N-VA, Jeroen Bergers, s’est défendu de toute collusion avec l’extrême droite, soulignant que sa section avait été invitée par EYC, la section jeune du CRE. Il rappelle aussi que plusieurs eurodéputés N-VA ont déjà pris leurs distances avec des propos ou des agissements d’élus du même groupe issus de l’extrême droite, et dénonce lui aussi la participation du Vlaams Belang Jongeren à l’événement.

Mais le Belang a profité de l’occasion pour dénoncer les atermoiements de la N-VA. Elle était, selon lui, « parfaitement au courant de notre présence et tout s’est passé de manière parfaitement amicale ».

Pour les sections jeunes des partis flamands du gouvernement fédéral (Vooruit, CD&V, Open Vld, Groen), les jeunes N-VA cherchent bien à se rapprocher du VB et d’autres formations d’extrême droite. Ils se disent « choqués » et résolus à faire barrage à cette mouvance.

« Tout comme nous nous sommes opposés depuis le début à l’événement néonazi Frontnacht à Ypres, nous nous dressons maintenant contre la fraternisation et la banalisation de la haine », ont affirmé Jordy Sabels et Paola Travella, co-présidents de Jong Groen.

Philippe Nys (Jong VLD) s’est dit affligé de constater que « des sections jeunes de partis flamands fraternisaient à l’échelle internationale avec des partis qui veulent vider nos droits et libertés de leur substance ». Kevin Maas (Jong CD&V) a pointé du doigt une attitude « qui ne convient pas à un parti démocratique de jeunes ». Enfin, pour Oskar Seuntjens (Jongsocialisten), « on a vu Jong N-VA élire un président qui était membre de l’organisation raciste Schild &Vrienden, et maintenant ils mangent à la table de partis politique qui veulent saper les droits humains ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo