Assassinat de Nico à Lonzée: «C’est la deuxième fois que quelqu’un tue dans notre famille», confie un parent de Gaëtan Legros, le suspect en aveu

Gaëtan Legros a tiré deux balles sur la victime.
Gaëtan Legros a tiré deux balles sur la victime. - D.R.

Lundi dernier, le corps sans vie de Nico Becker, un Jemeppois âgé de 21 ans, a été découvert dans une camionnette incendiée au milieu d’un champ à Lonzée (Gembloux). Le parquet de Namur a rapidement confirmé qu’il s’agissait d’un homicide volontaire et que le décès n’avait pas été causé par l’incendie. La victime a reçu deux balles, l’une dans le thorax, l’autre dans le crâne. L’auteur des tirs est Gaëtan Legros, un Gembloutois âgé de 30 ans. Il a rapidement été arrêté et a avoué les faits. Alix, le deuxième suspect, âgé de 27 ans et aussi de Gembloux, était très proche Gaëtan puisque les deux hommes travaillaient ensemble.

►► Pour la famille, le monde s’écroule une seconde fois  : « En 1994, le frère de Gaëtan, a été condamné… »

►► Histoire familiale, personnalité, etc. Retrouvez le témoignage du membre de la famille en intégralité

Début de semaine, le mandat d’arrêt des deux suspects a été confirmé par la chambre du conseil de Namur pour assassinat et incendie volontaire à l’encontre de Nico Becker.

►► L’avocat du deuxième suspect livre sa version  : « Quand il a vu son ami tirer, il pensait être le second »

Gaëtan Legros évoque le racket dont il était victime de la part de Nico Becker. C’est la raison qui l’a poussé, selon ses dires, à passer à l’acte. Il semblerait qu’un second établissement de la région ait aussi subi le chantage du défunt.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo