En ce momentNouveau SudinfoCharleroi - StandardCrise énergétique Accueil Fil info

La SNCF commande 15 TGV supplémentaires à Alstom pour 590 millions d’euros

Le constructeur ferroviaire Alstom a annoncé jeudi avoir reçu une commande de 15 TGV de nouvelle génération supplémentaires de la part de la SNCF, pour un montant de près de 590 millions d’euros.

Ce contrat porte sur des TGV quadricourant, capables de circuler sous différentes tensions, ce qui « correspond aux besoins de circulation européenne », a relevé Alstom dans un communiqué.

Il complète une commande de 100 rames passée en 2018 --pour 2,7 milliards d’euros- –, dans le cadre d’un « partenariat d’innovation » conclu en 2016 entre la SNCF et Alstom pour concevoir le « TGV du futur ». Celui-ci est depuis appelé « TGV M » par la compagnie ferroviaire et « Alevia Horizon » par le constructeur.

« Cette solution répond aux enjeux technologiques, économiques et compétitifs de la SNCF, dans un environnement de forte demande des passagers pour des solutions de mobilité bas carbone », a commenté Jean-Baptiste Eyméoud, le président d’Alstom France, cité dans le communiqué.

Interrogée par l’AFP, la SNCF a confirmé la commande, la justifiant par « la demande clients qui est supérieure aux prévisions initiales ». La SNCF veut doubler part du rail dans le transport de voyageurs en France, qui est d’environ 10 % aujourd’hui, dans la décennie 2030.

Le déploiement des « TGV M » s’échelonnera sur dix ans à partir de 2024, selon SNCF Voyageurs.

Cette quatrième génération de TGV en quarante ans --la première avait été mise en service en France en 1981-- doit permettre de transporter 20 % de passagers en plus que les trains actuels. En configuration maximale, le « TGV M » pourra accueillir 740 personnes par rame, avec la possibilité d’ajouter ou d’enlever des voitures, et aussi de transformer les espaces, par exemple de première en seconde classe.

Ce nouveau train doit consommer 20 % d’énergie de moins que ses aînés grâce à un aérodynamisme et une motorisation plus efficients.

Alstom promet également 30 % d’économies sur la maintenance grâce notamment à des capteurs qui permettront de changer les pièces au bon moment.

Sudinfo

Aussi en Fil info

Voir plus d'articles